Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Sécurité des Jeux du Pacifique : des caméras dans le ciel

Publié le 21 Juin 2015 par Loueckhote Simon in Pacifique-sports-olympisme-Papouasie-sécurité-police:

PORT-MORESBY, dimanche 21 juin 2015 (Flash d’Océanie) –

Gari Baki, chef de la police nationale papoue, a une nouvelle fois promis un dispositif de sécurité aiguisé pour les prochains Jeux du Pacifique, qui doivent réunir, du 4 au 16 juillet 2015, plusieurs milliers d’athlètes de la région.
Lors de sa dernière conférence de presse dédiée à ce dossier, le chef des forces de l’ordre a une nouvelle fois voulu rassurer : il a notamment annoncé l’utilisation, à des fins de surveillance aérienne, de caméras attachées à des ballons stationnaires.
Ce matériel, fourni par Israël, devrait être déployé au-dessus des lieux-clés des jeux, comme les stades.
« Ce sont un peu nos yeux dans le ciel et ils nous fourniront des informations en temps réel concernant tout incident qui pourrait survenir sur le site des Jeux », a-t-il assuré à Port-Moresby jeudi 18 juin 2015.
Pour ces Jeux du Pacifique, qui se déroulent tous les quatre ans à l’échelle régionale, près de cinq mille athlètes, officiels et hautes personnalités sont attendus dans la capitale papoue et ses environs.
Voulant tordre le cou à la réputation de « ville parmi les plus dangereuses au monde », M. Baki a encore une fois annoncé son intention de mettre l’accent sur la sécurité de la capitale.
Pour ce faire, outre les ballons vidéo, le gouvernement papou a prévu de déployer pas moins de deux milliers de policiers, épaulés par quelque 250 soldats de l’armée nationale.
Ils devraient se trouver sur les sites, les lieux d’hébergement des athlètes ainsi que sur les axes routiers reliant ces différents points.
Des bateaux et des hélicoptères devraient aussi être mobilisés pour les besoins de la surveillance.
Au plan de la coopération régionale, deux officiers de la police fédérale australienne sont d’ores et déjà détachés auprès du comité organisateur pour concevoir le meilleur dispositif de sécurité possible.
Powes Parkop, gouverneur de la province de Port-Moresby, depuis longtemps adversaire acharné de la consommation de la noix de Bétel, veut aussi désormais s’attaquer à l’image de « goulag » qui colle à la peau de sa ville.
Il a loué les services de plusieurs sociétés de construction pour faire retirer les fils de fer barbelés qui ornent communément le hauts des murs d’enceinte de la plupart des propriétés de la capitale.
Ce faisant, il s’est attiré les foudres des acteurs économiques et de la Chambre de Commerce locale, qui rappelle une recrudescence des attaques et cambriolages ces derniers mois, rapporte le quotidien papou Post Courier.
Ces 15èmes Jeux du Pacifique, version papoue, devraient être inaugurés par le Prince Andrew, Duc d’York, qui représentera la Reine Elizabeth II d’Angleterre, officiellement Chef de cet État du Commonwealth.
La Papouasie-Nouvelle-Guinée a précédemment accueilli les jeux du Pacifique en 1991.

pad

Commenter cet article