le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Scandale du vidage de masque : un secret bien gardé en plongée !

Publié le 16 Juin 2016 par Loueckhote Simon in Sport aquatique

Publié par Vincent Défossez

 

Vidage de masque en plongée, un geste capital  à maîtriser

Vidage de masque en plongée, un geste capital à maîtriser

Scandale du vidage de masque : un secret bien gardé en plongée !

Il y a beaucoup de plongeurs qui cachent un secret dangereux, celui du vidage de masque.. C'est entre autre pour cette raison que les faits réels relatés ici emploient des prénoms fictifs.

Stéphane est l'un de ceux qui cache ce secret depuis des années. Sur une plongée récente, la dernière sur plus de 100 qu'il a fait au cours des 6 dernières années, l'impensable est arrivé.

Alors qu'Emmanuel, son guide, s'évertuait à lui montrer de jolis petits nudibranches, Stéphane avait du mal à distinguer les rochers du fait de la buée qui commençait à encombrer son masque.

Pourtant Stéphane avait bien procédé à son protocole désormais routinier, en revêtant son masque du produit miracle infaillible acheté sur internet avant de le rincer méticuleusement, puis en appliquant son masque soigneusement sans plier la jupe, sans coincer la cagoule, sans cheveu rebelle à l'intérieur... Il avait même pensé à ne pas mettre de crème solaire sur son visage au risque de devenir rouge écarlate pour éviter l'intrusion d'eau.

Malgré cela la buée s'épaississait sans cesse au point de se transformer en voile de plus en plus opaque, et Stéphane finit par crier son désespoir dans le détendeur pour signaler son problème à Emmanuel. En bon guide, Emmanuel conseilla à Stéphane d'enlever son masque pour le nettoyer. C'est alors que Stéphane commença à prendre panique, le pouce levé pour signaler l'impérieuse nécessité de remonter depuis 25 mètres.

Devant tant de détresse, la remontée s'effectua tant bien que mal pour Stéphane tandis qu'Emmanuel persuadait tant bien que mal les autres participants de cette interruption de plongée pour garder la cohésion de groupe.

Quand ils sont arrivés à la surface, Stéphane a gonflé son gilet, enlevé son masque, puis l'a replacé soigneusement après l'avoir consciencieusement recouvert de salive et rinçé.

Emmanuel attendit patiemment Stéphane et, quand il eut fini, il lui a demandé pourquoi ils avaient dû remonter et pourquoi il n'avait pas fait ça sous l'eau. "Parce que je ne peux pas!" clama-t'il, puis en se ressaisissant : «Je ne pourrais jamais."

Vidage de masque en plongée : pourquoi cacher un secret qui peut vous faire paniquer ?

Le secret de Stéphane, ou le scandale du vidage de masque en plongée, un secret bien gardé, mais malheureusement partagé.

Le secret de Stéphane qui a peur de vider son masque malgré ses formations et expériences n'est malheureusement pas un cas isolé.
Vous n'imaginez pas le nombre de plongeurs, même expérimentés, qui ont peur de mettre de l'eau sur leur visage et dans leur masque ! Alors pour eux pas question de faire entrer de l'eau dans leur masque pour le désembuer, ils savent qu'ils risqueraient de paniquer et de remonter en bouchon à la surface.

Ils sont donc plus ou moins conscients qu'ils sont potentiellement à quelques secondes de la catastrophe à chaque plongée, en espérant que le problème ne se produira jamais

Pourtant, ils sont si enthousiastes de plongée qu'ils continuent sans cesse, en espérant que cela ne se produira jamais. Au fil du temps, cet espoir que ça ne se passera pas se transforme en une certitude "ça ne m'arrivera pas".

La fausse logique qui s'installe est la même que celle qui s'impose à un ouvrier sur un chantier qui refuse de porter le casque puisque depuis 20 ans qu'il fait ce métier, il n'en a jamais en besoin.

Donc si sur plusieurs dizaines de plongées voire plusieurs centaines il ne lui est jamais arrivé d'avoir de fuite de masque, de coup de palme sur le masque ou de rupture de sangle de masque, c'est que cela ne m'arrivera jamais !

Et, si son masque s'embue, il peut toujours remonter et résoudre ce problème à la surface, même si cela peut gâcher la plongée.

Le vidage de masque en plongée, un problème de formation

Il n'est agréable pour personne de respirer en ayant de l'eau dans les narines, mais tout se passe bien tant que vous n'inspirez pas cette eau. Si vous le faites, la moindre goutte vous donne l'impression de vous noyer. C'est ce qui se produit pour les personnes qui conservent une respiration "terrestre" consistant à inspirer par le nez aussitôt après avoir soufflé.

En plongée, on vous apprend à vous débarrasser de ce réflexe en maîtrisant la respiration bucco-nasale, ou plus simplement à prendre conscience qu'il faut s'abstenir d'inspirer par le nez. C'est ce qui permet notamment de poursuivre la plongée, même en cas de remplissage "inopiné", "involontaire" ou "par surprise" du masque.

La formation devrait donc vous permettre de maîtriser un remplissage inattendu du masque, et se concentrer plus sur votre réaction à cette situation surprenante plutôt qu'à une technique de vidage parfaite mais faite après une concentration extrême en y ayant réfléchi à 4, 5, ou 6 fois !

Le vidage de masque en plongée consiste à souffler par le nez pour chasser l'eau tout en relevant la tête et soulevant très légèrement et brièvement la jupe inférieure.

Si cette technique est apprise uniquement dans des circonstances extrêmement sécurisées, genoux à terre après grande concentration, la technique peut sembler parfaite alors qu'elle ne répond pas à l'objectif premier : ne pas paniquer si par mégarde le masque se remplit soudainement.

Le masque à vider, un cauchemar récurrent

Je l'ai encore constaté récemment avec un plongeur, pourtant niveau 3 et donc en principe capable d'évoluer jusqu'à 60 mètres en autonomie, qui est venu me trouver proche de la panique par 30 mètres de fond après avoir fait un exercice consistant à enlever et remettre son masque dans le cadre de sa formation niveau 4. Il avait tout simplement plié la jupe de son masque tellement sa sangle était serrée, une erreur de débutant !

Plus récemment j'ai appris qu'un ami, qui ne savait pas nager par phobie de l'eau, avait réussi, persuadé par sa compagne, à passer son premier niveau. Agréablement surpris mais étonné, je lui ai demandé si il n'avait pas eu de soucis pour l'exercice de nage sans masque. Il m'a tout simplement répondu que c'était sa bête noire et qu'il n'y était jamais arrivé.

Comment a fait ton instructeur pour valider ton premier niveau sans que tu puisses nager sans masque ? C'est bien simples a répondu mon ami, l'instructeur m'a simplement dit que si jamais de l'eau entrait dans mon masque il me suffirait de souffler par le nez. Et voici comment on délivre un permis d'aller à 20 mètres à un plongeur qui risque la paniqueet l'accident à tout moment dès qu'une goutte d'eau entrera dans son masque !

La pression exercée par les clients, par une mode tendant à raccourcir le plus possible les formations peuvent ainsi pousser à des impasses bien dangereuses qui risquent de transformer les plongeurs ainsi (mal) formés en victime potentielle !

Vider son masque en plongée, un geste à pratiquer et à réviser !

La tendance est à chouchouter les clients et à ne pas les traumatiser. Mais concernant la sécurité, aucune entorse aux gestes élémentaires de survie ne devrait être faite.

En tant que guide ou moniteur, je conseille toujours de commencer la plongée par un exercice de vidage de masque lorsque vous plongez avec un inconnu où quelqu'un qui n'a pas plongé depuis longtemps, dans une zone de faible fond, entre 3 et 6 mètres, de façon à évaluer sa capacité à ne pas paniquer plus profond. Si jamais l'exercice pose problème, à vous de modérer les ardeurs et de trouver soit la solution pour parfaire la technique, soit de limiter très fortement la profondeur qui devrait rester de quelques mètres.

L'un des problèmes rencontrés concernant les certifications délivrées, c'est qu'elle le sont à vie sans recyclage obligatoire. C'est à vous de vous convaincre de la nécessité deplongée de révisions pour tous les niveaux avec des exercices de vidage de masque, de nage sans masque avec des "challenge" ludiques. C'est notamment ce que nous vous proposons avec nos programmes de révision à l'école de plongée Aquadomia.

Ne masquez pas vos difficultés, osez les affronter et demandez conseil à votre instructeur de plongée pour progresser, il n'y a aucune honte à demander à (re)pratiquer une compétence de sécurité faite pour vous permettre de pratiquer votre loisir préféré sans risque et en toute sécurité !

Commenter cet article