le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

" ...Le jour de la Fête Nationale ... dans le climat béni de la Côte d'Azur ... devenue cité- martyre ..."

Publié le 16 Juillet 2016 par Loueckhote Simon in Billet d'humeur

Le Billet Amer de Pierre MARESCA

Touché en plein cœur...Le carnage de Nice dont le sinistre bilan atteindra probablement celui du Bataclan s'attaque à tous les critères symboliques de nos sociétés que les islamistes veulent détruire.
Le jour de la Fête Nationale, communion populaire qui revêtait cette année une signification particulière après les épreuves sanglantes de l'année dernière, l'euphorie des vacances exaltée dans le climat béni de la Côte d'Azur, l'atmosphère festive des soirées estivales dans la légendaire douceur de vie provençale, tout ce que cette idéologie de mort exècre et cherche à anéantir était réuni en cette soirée d'été dans cette belle et bonne ville de Nice, devenue cité- martyre.

L'heure est à la douleur, au recueillement, à la solidarité, à la compassion, à la prière. Viendra le moment, dans les jours prochains, d'établir un bilan sans concession des défaillances, des responsabilités, des carences qui ont permis que l'horreur de Paris se renouvelle à Nice quelques mois plus tard.
L'incapacité une fois de plus démontrée de répondre à ces actes de barbarie perpétrés sur le sol français révèle l'inadéquation fatale des volontés politiques, des moyens matériels, humains, juridiques, à l'énormité du défi lancé à la France et à tous les pays démocratiques. Ce fameux Etat de guerre proclamé mais non assumé . Pour nos dirigeants, pour notre classe politique, il est temps, il est juste temps de se hisser à la hauteur des périls.
Sinon, après le temps de deuil pourrait bien survenir celui de la colère.

L'Aigre Doux

Commenter cet article