Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Les pires réactions face à l’attentat de Nice

Publié le 16 Juillet 2016 par Loueckhote Simon in Politique et terrorisme

Publié le  dans PolitiqueTerrorisme

Par la rédaction de Contrepoints.

Edwy Plenel credits Parti socialiste (CC BY-NC-ND 2.0)

 

L’attentat de Nice, comme souvent les événements dramatiques, reflète le meilleur comme le pire des gens, en particulier chez les politiques ou les personnalités publiques. Florilège sélectionné par la rédaction de Contrepoints (pour vos suggestions, redaction@contrepoints.org)

Edwy Plenel

Pour Edwy Plenel, le président de Médiapart, ce qui est le plus important face à ce nouvel attentat, ce n’est pas de condamner le terroriste ou le terrorisme islamiste très probablement plus coupable. Non, la priorité c’est… de taper sur l’ultradroite :

 

Alain Juppé

Pour Alain Juppé, candidat à la primaire à droite, « si tous les moyens avaient été pris, le drame n’aurait pas eu lieu ». Une attaque en dessous de la ceinture de François Hollande qui souligne aussi surtout le fantasme inatteignable d’une sécurité totale. Les moyens de la police sont et seront toujours limités et, heureusement, il n’y aura jamais un militaire derrière chaque passant. En entretenant ce fantasme, Alain Juppé fait oublier l’essentiel : il y aura encore des attentats et la sécurité est l’affaire de chacun. Donnons aux Français les moyens de se défendre plutôt que de leur donner l’illusion d’une sécurité publique inatteignable.

La CGT Spectacle

Enfermée dans sa logique extrémiste contre la loi Travail, la CGT ne respecte même pas la minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat de Nice. 50 militants à Avignon ont perturbé la minute de silence pour Nice avec des bruits de casseroles ou des slogans “Socialistes collabo”, car des socialistes favorables à la Loi Travail étaient présents… A lire ici.

François Hollande

Quelques heures après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence, François Hollande change encore d’avis et opte pour sa prolongation de trois mois supplémentaires. Cela alors que l’état d’urgence sous lequel nous vivons n’a… rien empêché à l’attentat de Nice ! Un retournement de veste supplémentaire qui vient décrédibiliser sérieusement un Président de la République déjà au plus bas dans les sondages.

Olivier Falorni, Éric Ciotti et alii

Dans la même veine, des députés de tout bord ont demandé un état d’urgence… permanent. Alors qu’on connaît l’inefficacité extrême de l’état d’urgence et ses dangers réels, ces députés voudraient vous faire vivre sous ce régime ad vitam eternam. Pour rappel, l’état d’urgence, extrêmement flou, donne à peu près tous les droits à la police sans contrôle, ou autorise la fermeture de n’importe quel titre de presse par le pouvoir, sans aucune justification.

Une évolution du droit peut être nécessaire face au terrorisme, mais elle doit se faire justement pour cibler cette menace précise et non toute la société aveuglément.

Henri Guaino

Pour le candidat à la primaire à droite Henri Guaino, qui revendique s’inspirer de Donald Trump connu pour ses excès, la solution au terrorisme est simple, déployer des militaires prêts à utiliser leurs lance roquettes… Ceci n’est pas une blague :

"Il suffit de mettre à l’entrée de la promenade des Anglais un militaire avec un lance-roquette et puis il arrêtera le camion de 15 tonnes, voilà c’est tout !"

Commenter cet article