le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

De nouveaux fusils d’assaut allemands pour l’armée française

Publié le 26 Septembre 2016 par Loueckhote Simon in Industrie, défense

Le HK 416 F est déjà utilisé par les forces spéciales et l’armée de l’air françaises.

Le Monde.fr avec AFP
23.09.2016 à 22h16 • Mis à jour le 26.09.2016 à 08h13

Un fusil d’assaut Famas, utilisé par l’armée française depuis près de quarante ans.


L’armée française va se doter de fusils d’assaut HK 416 F, fabriqués en Allemagne, pour remplacer ses célèbres Famas, dont la fabrication remonte aux années 1970, a annoncé vendredi 23 septembre la Direction générale de l’armement (DGA) dans un communiqué.

« Les livraisons sont prévues dès 2017 et s’échelonneront sur une dizaine d’années », précise la DGA, pour qui « ce marché contribue à renforcer les solides liens entre l’Allemagne et la France dans la défense et dans l’industrie de l’armement en particulier ».

La DGA a notifié le 22 septembre ce contrat dont le montant, non précisé, serait d’environ 300 millions d’euros, selon la presse.

« Une mise en concurrence à l’échelle européenne a permis de retenir cinq propositions qui ont été évaluées par la DGA, en liaison avec les armées », selon le communiqué.

Ce marché « permet de satisfaire les besoins des trois armées inscrits dans l’actualisation 2015 de la loi de programmation militaire 2014-2019, avec la livraison de plus de 100 000 armes, d’accessoires, de munitions » permettant « d’assurer la qualification, le soutien initial et la formation des utilisateurs ».


Déjà utilisé par les forces spéciales et l’armée de l’air françaises

Le fusil d’assaut allemand, déjà fabriqué à 60 000 exemplaires, est notamment en dotation dans l’armée norvégienne.

Il est déjà utilisé par les forces spéciales et l’armée de l’air françaises.

Le HK 416 était en concurrence avec l’ARX160 de l’italien Beretta, et le MCX du germano-suisse Sig Sauer (deux industriels dont la candidature était commune avec la filiale et le distributeur français installés dans la Loire), ainsi qu’avec le VHS2 du croate HS Produkt et le Scar du belge FN Herstal.

Fabriqué dans les manufactures de Saint-Etienne, le Famas a été utilisé par les troupes françaises pendant près de quarante ans.

Commenter cet article