le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Fidji est devenu une dictature, Mahendra Chaudhry, ancien Premier Ministre

Publié le 14 Septembre 2016 par Loueckhote Simon in Politique, régionale

L'actu du Pacifique en bref

  • Elodie Largenton ABC Radio Australie / publié par Yvan Avril
  • Publié le 

A la une de l'actualité dans le Pacifique ce mercredi 14 septembre les suites de l'interpellation de 6 figures de l'opposition aux îles Fidji. L'ancien 1er Ministre évoque "une dictature".

 

Les Fidji sont « une dictature »

C’est ce qu’affirme Mahendra Chaudhry, ancien Premier ministre et actuel chef de file du parti travailliste. Il fait partie des membres de l'opposition qui ont été arrêtés et détenus pendant plusieurs heures, le week-end dernier, pour avoir participé à une discussion sur la constitution de 2013. « On veut vivre dans une société libre, où la liberté d'expression n'est pas restreinte », déclare-t-il à la radio nationale néo-zélandaise. 
Dans un communiqué, le Premier ministre fidjien se dit déçu par
« certains membres de la communauté internationale », qui ont exprimé leurs inquiétudes. « Tout groupe qui veut tenir une réunion publique doit demander une autorisation à la police », ce qui n'a pas été fait par les organisateurs de la discussion sur la constitution, souligne Frank Bainimarama. Il assure aussi que les « droits fondamentaux des personnes détenues ont été respectés ».
 
Mahendra Chaudhry s'est rendu à la police samedi dernier. © Twitter / @RicardoMorris
© Twitter / @RicardoMorris Mahendra Chaudhry s'est rendu à la police samedi dernier.
Commenter cet article