Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Jean-Christophe LAGARDE , Président de l4UDI qui a récemment rallié Alain JUPPE était l'invité de Radio Classique. Voici de larges extraits de son intervention

Publié le 17 Octobre 2016 par Loueckhote Simon in Primaires lR

Jean-Christophe LAGARDE – Radio Classique

Débat de la primaire critiqué par Mélenchon et Le Pen : J’ai regretté que l’Europe ne fasse l’objet d’aucune question. On a besoin d’entendre les candidats là-dessus. On sait que Mélenchon et Le Pen veulent détruire l’Europe. Le format de ce type de débat ne permet pas de développer une vision.

Ralliement de l’UDI à Juppé : Nous avons regardé les programmes et les candidats. Chez Alain Juppé, cela correspond avec ce que l’UDI exprime. Arrêtons de refiler nos factures à nos enfants. Il faut plus d’égalité, que tout le monde soit à la retraite au même niveau, que la priorité soit donnée à l’éducation nationale qui dégrade le lien social en amplifiant les inégalités.  

Ce ralliement est-il opportuniste ? : Ce n’est pas de l’opportunisme, il y a des différences entre les candidats. On voit qu’il y a deux cultures à droite. Il y a ceux qui croient au chef sauveur, on a déjà essayé de 2002 à 2012 avec une majorité absolue derrière le président, ça n’a pas suffi. Nicolas Sarkozy prend des positions qui ne sont pas compatibles avec nous. Nous contestons sa remise en cause du droit du sol. L’obsession de l’identité de l’identité nationale est quelque chose de figé. Il y a une dérive droitière. Alain Juppé est quelqu’un de stable et qui accepte une coalition pour diriger le pays.

Si Nicolas Sarkozy est choisi à la primaire ? : Il n’y aura pas de soutien automatique en dehors d'Alain Juppé de la part de l’UDI. Le seul candidat que nous soutenons, c’est Alain Juppé. Toutes les options sont ouvertes. (…) (quid d’une candidature de Borloo si Juppé n’est pas choisi ?) Je ne fais pas parler Borloo.

Une alliance vers Emmanuel Macron est-elle possible ? : Si Alain Juppé emporte la primaire, au second tour il devra affronter Marine Le Pen. Une recomposition politique est nécessaire et possible sur des convergences politiques. Les candidats à la primaire pensent la même chose qu’Emmanuel Macron sur certains sujets, comme pour remettre en cause le statut de fonctionnaire.

« Coalition tisane » si c’est le cas ? : Il vaut mieux ça que le somnifère. De 2002 à 2012, quelles réformes, pourtant avec une majorité absolue ? Idem sous François Hollande. Depuis 20 ans, on reporte les transformations nécessaires dans ce pays pour qu’il aille mieux.

 

Commenter cet article