le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

"Juppé pour battre Le Pen et Macron"

Publié le 6 Mars 2017 par Loueckhote Simon in Présidentielles

L'ancien secrétaire national LR Stéphane Jacquot appelle François Fillon à "passer la main" à Alain Juppé, "un réformateur aux commandes d’une France battue par les vents mauvais".

 

Stéphane Jacquot demande à François Fillon de laisser sa place à Alain Juppé. (Reuters)

"L'heure est grave" dirait le Général de Gaulle. En janvier 2017, 89% des Français pensent que les responsables politiques en général ne se préoccupent pas de ce que pensent les gens comme eux. 77% des Français pensent que les élus sont plutôt corrompus. L'actualité de ses dernières semaines risque d’aggraver davantage encore le désamour de nos compatriotes pour les hommes politiques. Depuis les premières heures de l'affaire des présumés emplois fictifs qui touche François Fillon, je l'incite vivement à passer la main. Une prise de position que j’ai affirmé avec Georges Fenech, quand d’autres nous rejoignaient timidement.

Le sursaut arrive enfin. Le départ de Bruno le Maire a ouvert le bal : les élus et membres de la campagne délaissent François Fillon les uns après les autres. François Fillon s’obstine, capitaine seul à bord d'un navire qui coule.  Nous n'attendons plus que le coup final de Nicolas Sarkozy qui devrait renoncer à soutenir le vainqueur de la primaire. Alors enfin Fillon se résignerait à passer la main.

Allez chercher Juppé pour faire réussir la France

Souvent présenté naturellement comme le plan B, j'étais l'un des premiers à le dire, ne présentez pas Alain Juppé ainsi, il vaut bien plus. Lors des primaires nous avons mesuré la très grande proximité des programmes de François Fillon et Alain Juppé. La distinction s’est jouée sur leurs images. François Fillon a voulu se démarquer de Nicolas Sarkozy en mettant en avant sa probité. Alain Juppé a misé sa sobriété et son sérieux. 

Donc n’allez pas chercher Alain Juppé comme le plan B, mais bien comme celui qui nous évitera le suicide politique de la droite et du centre.

Pour nous sortir de la crise, seul Alain Juppé semble être à la hauteur du défi. Il parviendra à réconcilier, d'abord sa famille politique, puis les Français autour d'une ambition. Il changera la France par de profondes réformes structurelles qui donneront à notre pays un élan comparable à celui de 1958. Il s'agit d'une vraie rupture attendue par les Français, car Juppé transformera en profondeur les institutions , par la diminution du nombre de parlementaires, la simplification du mille feuilles des collectivités locales dont les compétences redondantes sont incomprises et pour bien commencer, il s'appliquera à lui même cette ambition réformatrice : un mandat unique à la présidence de la République. Il donnera aussi une priorité forte aux ministères régaliens (justice, intérieur et Défense) pour protéger le pays dans ces temps incertains et engagera une réelle impulsion nouvelle pour l'école, pas uniquement centrée sur les moyens, mais d'abord sur l'ambition d'éduquer et de préparer le meilleur avenir possible pour chaque jeune.

Au-delà de l’Homme d’Etat que je perçois depuis mon engagement à ses côtés, il est d’une évidence qu’Alain Juppé sera un réformateur aux commandes d’une France battue par les vents mauvais!

vendredi 03 mars 2017

Commenter cet article