Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Premier coup de rabot sur les contrats de développement Etat-Nouvelle-Calédonie-Provinces et Communes.

Publié le 1 Mars 2017 par Loueckhote Simon in Finances

Je reproduis ci-dessous la réaction d'Eric GAY, Maire du Mont-Dore et Président de l'Association Française des Maires de Nouvelle-Calédonie à l'annonce par l'Etat de la réduction des enveloppes consacrées aux Contrats de développement et l'analyse financière d'un consultant bien connu des Communes du Caillou

L'improbable situation (mais c'est un grand "classique", effectivement, comme l'a rappelé le SG du HCR), et les réactions qu'elle suscite, "naturellement", sont donc confirmées (analystes financiers, à vos prospectives, il faut revoir certains postes, et non des moindres, à la baisse) :

JCB

__________
 
Sujet :1) L'intervention du Président de l'Association Française des Maires (AFM-NC), reprise hier sur les antennes de RRB, le 23 février 2017, / 2) La Gazette des Communes : "La commande publique a baissé ..."
Date :Fri, 24 Feb 2017 21:42:20 +1100
De :Jean-Claude BARAIS <jean-claude.barais@lagoon.nc>
 
Bonsoir,

1) Suite à ce qui serait donc une étonnante volte-face de l'Etat, concernant la part (en baisse, réputée notable) qu'il consentirait finalement à consacrer à la nouvelle génération des contrats de développement (signés il y a deux mois environ), RRB a repris hier sur ses ondes (23 février 2017), les fermes propos du Président de l'AFM-NC, M. Eric Gay,s'insurgeant à l'encontre de ce qui s'apparenterait effectivement à un invraisemblable déni ...

Le résumé de l'article de la Gazette des Communes ci-dessous, pourrait d'ailleurs faire le lien avec cette décision, en ce qu'il rappelle que la situation économique, budgétaire et financière de la France ne peut pas être sans répercussion, pour tout le monde (...).

Cela étant, si le conditionnel s'impose dans mes propos, c'est bien parce que je dois relever que les médias écrits n'ont pas répercuté aujourd'hui, sauf erreur de ma part, cette information.

Celle-ci a été donc été relayée sans délai par au moins un média "audio" (qu'on nous pardonne de ne pas suivre en même temps les autres ...).

Ce qui est dit, est dit, mais, ce qui est écrit vaut a priori davantage encore ...

2) Dans nos analyses prospectives financières, nous avons toujours intégré le fait que l'état de la situation budgétaire de la France, en déclin, finira par inéluctablement impacter la situation financière de toutes les collectivités publiques qui en relèvent.

Ce qui serait à nouveau avéré.

Serait-ce une surprise ?

En tout cas, ce dossier (contrats de développement) a bien été sur le point d'être explicité (cf. ci-dessous), avant qu'une des communes concernées ne s'y oppose ...

Aujourd'hui, tout le monde devrait convenir -y compris cette collectivité-, qu'il aurait été pertinent de disposer d'éléments d'analyse objectifs (factuels) pour susciter une réflexion de fond sur l'exécution de ces contrats.

On demeure, sur ce point, dans le plus grand flou.


JCB

 

 

Commenter cet article