le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Simon Loueckhote crée un nouveau parti

Publié le 10 Avril 2008 par Loueckhote Simon in Politique

 

Simon Loueckhote surfe sur la vague des municipales pour créer un nouveau parti, le Mouvement de la diversité, et se détacher du RPC.

Fort du bon score obtenu par sa liste à l’élection municipale de Nouméa (4 422 voix et 17,48 % des suffrages exprimés) au second tour, Simon Loueckhote a décidé de se détacher définitivement du RPC, ressuscité il y a deux ans avec Jacques Lafleur, et de créer son propre parti. Il s’appellera le « Mouvement de la diversité ».
Une première réunion préparatoire a eu lieu jeudi dernier au Méridien. Les statuts du parti devraient être déposés à l’administration dans les jours qui viennent, et le congrès fondateur doit avoir lieu le samedi 14 juin 2008.
Pourquoi cette démarche ? D’abord, Simon Loueckhote et Jacques Lafleur sont en délicatesse. L’ancien député n’a pas soutenu le candidat Loueckhote pendant sa campagne. Ce dernier ne le souhaitait d’ailleurs peut-être pas. Ensuite, il y a eu l’effet de sympathie envers la candidature d’un Mélanésien non-indépendantiste à « Nouméa la blanche ».
Tout en affichant son désir de rester français, le sénateur calédonien a milité pour une capitale mieux intégrée dans son environnement océanien, faisant une place plus large aux diverses communautés qui composent le pays. Un discours d’ouverture qui dépassait le cadre du RPC dont le candidat Loueckhote évitait d’ailleurs de prononcer le nom.
Pour lui, la suite était logique : créer un parti incarnant cette dynamique. En clair, le « Mouvement de la diversité » n’est pas un RPC rebaptisé. C’est un parti différent, même si une part significative de ses effectifs provient du parti historique de Jacques Lafleur.


Philippe Frédière 
Les Nouvelles Calédoniennes / Politique - Article du 10.04.2008

 

Commenter cet article

Simon LOUECKHOTE 18/07/2008 04:45

Bonjour cher Monsieur Pommès,Je découvre seulement maintenant votre message et je m'empresse d'y répondre.Vous avez raison de vous interroger sur ce que l'on pourrait appeler les dérives en Nouvelle-Calédonie.Sur l'Usine de Goro, le n° 2 de la Société me disait récemment que bien qu'étant soucieux  des retards pris, il restait néanmoins serein quant au dénoument de la crise qui secoue actuellement le chantier pour une production à compter de l'année prochaine.Concernant les transferts de compétence, vous savez que j'ai toujours été défavorable car je reste persuadé que ce n'est pas ce que nous avons signé au moment de l'Accord de Nouméa. Comme vous le dites si bien ce sont nos amis de l'UMP en France qui nous les ont imposés donnant ainsi raison aux indépendantistes.Pour l'ITR (Indemnité Temporaire de Retraite), j'ai récemment interpelé Y.JEGO, le Secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, qui m'a confirmé les intentions du Président de la République. Je crois plus que jamais qu'une grande partie de la réponse à cette doulouruse question viendra du Gouvernement de la Nouvelle-calédonie. A quand un Grennelle consacré à la vie chère en Nouvelle-calédonie?Encore mes excuses pour ce retard indépendant de ma volonté.Bien à vous,Simon.

POMMÈS Jacques 24/04/2008 02:54

Préoccupations :                                                          Arrêt des travaux de l' usine de GORO Nickel. (Combien de chomeurs en plus et combien d' argent en moins dans les caisses de la Calédonie ?)                                                                            Transfert des compétences , notamment de l' Enseignement du second degré. ( Qui paiera les nouveaux Professeurs et avec quel argent. Qui s'occupera des autres personnels, des batiments, constructions et rénovations ?)Index de correction : Comment feront les retraités de la fonction publique de l' Etat pour honorer leurs traites dues aux investissements , notamment dans l' immobilier ?)Tous ces éléments devront faire réfléchir nos élus qu' ils soient indépendentistes ou non. Jusqu' àprésent, ce sont  nos élus U.M.P. et le Président de la République en premier qui sont favorables à tous ces changements à cause d' une idéologie que je qualifierai de malsaine pour tous les Calédoniens de toutes origines.Jacques POMMÈS