le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

19° sommet du GFLM: tracasserie diplomatique en deux questions

Publié le 19 Juin 2013 par Loueckhote Simon in Politique

Le Premier Ministre Fidjien continue visiblement d’alimenter la controverse dans certaine sphère, politique notamment.

Les conditions de son accession au pouvoir associées à la lenteur des réformes qu'il a promises pour un retour à la démocratie dans l'archipel et à l'organisation d'élections ne l'aident pas dans sa recherche de légitimité auprès de ses grands voisins voire au-delà.

D’ailleurs certaines absences ont été remarquées ce soir à l’ouverture du 19° Sommet du Groupe du Fer de Lance Mélanésien. Etaient-elles toutes motivées par la présence sur nos terres du si dérangeant leader ?

En y pensant, je me suis posé deux questions.

La première porte sur l’organisation même de cette réunion de dirigeants de pays mélanésiens en Nouvelle-Calédonie.

En effet, les Pays membres du GFLM ne sont pas connus pour être des exemples de démocratie et pour respecter les droits de l’homme.

Des Indonésiens avaient aussi fait le voyage avec le statut d’observateurs. Le cas de la Papouasie de l’Ouest était au cœur des entretiens des dirigeants Mélanésiens. Toute la Communauté internationale sait que le grand voisin de la Papouasie-Nouvelle-Guinée ne s’embarrasse pas des règles élémentaires de l’être humain pour affirmer sa légitimité sur cette partie du pays.

 Suivant cette logique, aucun d’entre eux n'aurait du être autorisé à entrer sur des terres françaises

Et pourtant, ils ont tous obtenu leur précieux sésame.

La seconde question est d'ordre moral:

  • qui sommes-nous pour juger de l’honnêteté de nos invités ? 
  • Sommes-nous si irréprochables pour dire lequel d’entre eux est acceptable ou non sur nos terres ?

L’actualité récente nous inviterait plutôt à de la retenue.

 

Commenter cet article