Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Le Mouvement de la diversité précise la forme du fonds

Publié le 1 Septembre 2008 par Loueckhote Simon in Economie - Fiscalité

Le Mouvement de la diversité a exposé, hier, l’idée d’un fonds nickel pour les générations futures. Les intérêts de ce fonds pourraient contribuer à financer les retraites.

La semaine dernière, en séance publique du Congrès, Simon Loueckhote avait jugé les débats relatifs au fonds pour les générations futures de « ridicules », en pointant particulièrement l’idée d’attribuer le surplus budgétaire de la Calédonie à ce fonds, « un cas de figure qui ne pourra pas se reproduire chaque année ». Hier, lors d’une conférence de presse, le Mouvement de la diversité a précisé les modalités de mise en place d’un « Fonds d’action social calédonien » (Fasc) spécifiquement alimenté par les revenus du nickel, un projet déjà présenté lors du congrès fondateur du mouvement politique, en juin dernier.

Six milliards de taxes

Ce fonds, qui serait géré par un organisme indépendant, serait alimenté par les taxes à l’exportation du nickel, d’un « montant maximum de 8 % pour le minerai brut et de 4 % pour le semi-transformé », indique Christopher Gyges, qui a travaillé la question. « En redistribuant uniquement les intérêts générés par ce fonds, nous pourrions ainsi agir de manière conjoncturelle et structurelle, poursuit Christopher Gyges. Ainsi, 90 % de ces intérêts serviraient au financement des retraites, les 10 % restants seraient employés à la baisse des charges sociales, afin de favoriser le pouvoir d’achat. » Le capital du fonds, lui, resterait dans les coffres afin de constituer une réserve pour l’avenir.
Le Mouvement pour la diversité a également dressé des estimations chiffrées. « Si ce système était mis en place dès cette année, le Fasc aurait déjà à sa disposition six milliards de taxes, précise Christopher Gyges. En 2020, les 172 milliards de capital constitués généreraient 12 milliards. Enfin, en 2030, 40 % des retraites seraient financées par ce fonds, si l’on estime à 9 % par an l’augmentation du budget des retraites."

Les Nouvelles Calédoniennes. Article du 28-08-2008

Commenter cet article