le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

La France salue ses nouveaux citoyens

Publié le 14 Janvier 2009 par Loueckhote Simon in Divers

Jeudi soir, au haussariat, Yves Dassonville et quelques élus étaient réunis pour accueillir officiellement dans la République une trentaine de nouveaux citoyens naturalisés cette année.

« Mesdames et messieurs, chers concitoyens... » Cette phrase qui introduit tout discours républicain avait une tonalité particulière dans la bouche d’Yves Dassonville, mercredi soir, au haussariat, à l’occasion de la cérémonie d’accueil dans la citoyenneté d’une trentaine de nouveaux ressortissants. C’était la première réception de ce genre organisée sur le sol calédonien. Cet événement, prévu par la loi du 24 juillet 2006, vise à accueillir officiellement les personnes naturalisées au sein de la République, avec une remise symbolique du décret de naturalisation par le représentant de l’Etat.
Une trentaine de personnes sur les 44 naturalisées cette année en Calédonie étaient présentes. Simon Loueckhote, Pierre Frogier et Jean Lèques étaient aux côtés du haussaire lors de son discours, axé sur les droits et devoirs du citoyen. Avec le portrait du président à sa droite et le buste de Marianne à sa gauche, Yves Dassonville a insisté sur les devoirs propres à la Calédonie : « A travers chacun de nos actes nous devons construire un destin commun. » La chorale d’enfants Mélodia a ensuite entonné La Marseillaise. L’émotion était palpable dans l’assistance : certains ne purent réprimer une larme.

« On ne peut pas aller chercher sa nationalité comme son permis de conduire. »

Le représentant de l’Etat a ensuite remis à chacun son décret de naturalisation. Les heureux élus proviennent de Nouvelle-Zélande, de Chine, d’Allemagne, de Suisse, d’Indonésie, de Fidji, du Vietnam notamment. Simon Loueckhote a pris la parole et s’est improvisé chef de chœur : « Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre de l’Intérieur, avait souhaité que chaque nouveau Français adopte les symboles de la République ; La Marseillaise en fait partie. Nous allons voir si vous la connaissez ! » La grande majorité du public a chanté son nouvel hymne national sans aucune fausse note, après avoir ri aux éclats de ce test lancé par le sénateur.
« C’est très gentil, je ne m’attendais pas à ça », s’émeut Marie-Christine, d’origine Suisse, qui se sent plus Calédonienne que Française. Comme la jeune femme, tous ces nouveaux Français ont apprécié cette réception organisée en leur honneur. « Il ne faut pas que la remise du décret de naturalisation soit un acte banal, administratif, a ajouté Yves Dassonville. Il faut mettre un minimum de rite républicain. On ne peut pas aller chercher sa nationalité comme son permis de conduire. » Le haussaire a par ailleurs indiqué qu’une à deux cérémonies de ce genre seraient organisées chaque année.


Alexandre Wibart
Les Nouvelles Calédoniennes 20.12.2008

Commenter cet article