Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Une union avec des gens de confiance

Publié le 23 Avril 2009 par Loueckhote Simon in Presse - Communiqués - Allocutions

L'article des Nouvelles Calédoniennes du 20 avril 2009


L’Avenir ensemble a « négocié jusqu’à l’extrême limite » avec le RPC de Jacques et Isabelle Lafleur.
Finalement, Harold Martin et Didier Leroux font liste commune avec le LMD de Simon Loueckhote.
En définitive, comme Harold Martin l’avait annoncé il y a quinze jours, c’est bel et bien sur la liste qu’il dirige que se retrouve le sénateur Simon Loueckhote et avec lui, les supporters de son mouvement, le LMD. Le renfort de Simon Loueckhote, à la cinquième place, et de Pascale Panchou sont les principales contributions du Mouvement de la Diversité à une liste qui s’appelle désormais Avenir-Ensemble LMD. Sa présentation a eu lieu dimanche ejusqu’au dernier moment, des négociations ont eu cours avec le RPC de Jacques et Isabelle Lafleur. Ce mariage qui n’a pas eu lieu, pour cause d’exigences jugées excessives par les dirigeants de l’Avenir ensemble, a marqué certains visages d’un rictus de déception. Le parti a par ailleurs accueilli Marie-Josée Gomez (proche de Guy George) du Mouvement calédonien français (ex Front national). Un socle d’expérience auquel s’ajoutent des visages nouveaux À l’évidence, Harold Martin et Didier Leroux auraient souhaité une liste plus ouverte dans le camp loyaliste, mais pas à n’importe quel prix. « Compte tenu des divisions au sein des partisans de la France, nous avons lutté contre l’éparpillement (..) jusqu’à l’extrême limite des délais possibles », assure Didier Leroux. « Nous sommes les seuls, dans le Sud, à avoir réussi une union puisque tous les autres partis loyalistes partent à cette élection divisés et chacun sous ses strictes couleurs », a renchéri Harold Martin. Comme le Rassemblement, comme Calédonie ensemble, l’Avenir ensemble a joué la carte du renouvellement. Six des sept premières places reviennent à des élus confirmés. Mais les dix places suivantes (les seules véritablement éligibles) misent sur la diversité professionnelle, ethnique et sociale. La formule d’Harold Martin, c’est « un socle d’expérience auquel s’ajoutent des compétences et des visages nouveaux pour préparer l’avenir avec les jeunes générations. » Harold Martin a encore fait valoir que sa liste était la seule à compter deux signataires historiques de l’Accord de Nouméa (Simon Loueckhote et lui-même) contre un seul au Rassemblement (Pierre Frogier, et aucun à Calédonie ensemble).

La liste complète :
Martin Harold, Ohlen Isabelle, Leroux Didier, Robineau Sylvie, Loueckhote Simon, David Corine, Vittori Pascal, Panchou Pascale, Saliga Alésio, Katrawa Mallo, Bernut Grégoire, Iloai Soana, Delierre Christophe, Chenot Reine-Marie, Malejac Jean-Yves, Gomez Marie-Josée, Tuheiava Luc, Berlioz Dolores, Laigle Yannick, Bisio Gentiane, Fihipalai Soane, Malaval Anne, De martin de Vivies Patrick, Taiavale Lotana, Poiroi Henri, Christoph Paule, Roche Christian, Sagnole Lawrence, Martin André, Levy-Hartmann Lauriana, Santacroce Ghislain, Hema Clothilde, Leroi Franck, Iwan Patricia, Dang Philippe, Fairbank Olivia, Koroma François, Devaud Dany, Deschamps Charles, Javelier Doriane, Gaia Justin, Guillemard Véronique, Creugnet Karleinz, Waheo Iboya, Kaddour Yanick, Kromopawiro Sumijati, Ouillemon Nicaise, Pelleau Conchita, Teliiez Raphaël, Perrier Catherine.
Commenter cet article