le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

La Nouvelle-Calédonie, une vocation, une ambition

Publié le 31 Août 2009 par Loueckhote Simon in Réflexions sur la Nouvelle-Calédonie

 

           La Nouvelle-Calédonie est une terre promise pour qui l’aime et qui veut se donner la peine de la cultiver.

Trop longtemps ses habitants se sont réfugiés derrière toute une série de considérations pour entretenir des situations de rente et des privilèges qui ont été à l’origine des difficultés qu’elle a connues ces 20 dernières années.


       Depuis les Accords de Matignon, signés par Michel ROCARD, Premier Ministre de la France, Jacques LAFLEUR, Président du RPCR et Jean-Marie TJIBAOU, Président du FLNKS, la Nouvelle-Calédonie est passée dans une nouvelle ère de son évolution politique, sociale, culturelle et économique. L’Etat s’est engagé à l'accompagner dans toutes ses initiatives.

L’Accord de Nouméa qui lui a succédé, a pérennisé les bases du précédent Accord et a de plus, ouvert de nouvelles perspectives pour le pays.

       C’est paradoxalement depuis que la Nouvelle-Calédonie est définitivement engagée sur la voie de la paix et que toutes les conditions, pour son émancipation sont réunies, qu’elle semble s’interroger.

En fait, celle-ci n’est jamais vraiment sortie de son « cocooning », alors même que le Monde a changé autour d’elle. Les Calédoniens n’ont pas encore complètement pris la mesure du changement qui s’opère autour de leur archipel, dans la région et dans le monde. Les mauvaises relations jadis entretenues avec les pays qui les entourent et plus particulièrement avec nos plus proches voisins et non des moindres (l’Australie et la Nouvelle-Zélande) sont très certainement à l’origine de cette situation. Et pourtant, la Nouvelle-Calédonie possède des atouts que beaucoup de pays lui envient.

Commenter cet article