le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Communiqué du Sénateur Simon LOUECKHOTE et du Député Jacques LAFLEUR

Publié le 6 Octobre 2006 par loueckhote simon in Presse - Communiqués - Allocutions

En réponse au bureau politique du Palika qui a déclaré le 5 octobre 2006 : « Si la révision constitutionnelle pour le rétablissement du corps électoral n’est pas adoptée c’est…toute une partie de l’équilibre politique si fragile de l’Accord qui s’effondre », le Sénateur Simon LOUECKHOTE et le Député Jacques LAFLEUR indiquent :

Les discussions qui ont abouti à l’Accord de Nouméa avaient laissé la place à la discussion sur le corps électoral. Chaque partenaire s’était exprimé longuement sur le sujet.

Au terme des négociations, tous les signataires s’étaient mis d’accord sur le texte de l’Accord de Nouméa. L’Accord de Nouméa a ensuite été voté par le Parlement, réuni en Congrès à Versailles alors que Lionel JOSPIN était Premier Ministre. Le Conseil Constitutionnel a enfin interprété les dispositions sur le corps électoral et a indiqué que l’Accord de Nouméa prévoyait un corps électoral glissant.

Le texte de l’Accord de Nouméa ainsi interprété s’impose donc à chacun.

Nous ajoutons que, de plus, la Nouvelle-Calédonie est une partie du territoire de la République Française et, qu’à ce titre, chaque citoyen français doit avoir le droit de se prononcer par son vote et ce d’autant plus lorsqu’il participe à la vie intellectuelle, sociale, économique ou politique de la Nouvelle-Calédonie .

Les habitants de Nouvelle-Calédonie sont des Français à part entière.

Pour l’heure, les parlementaires que nous sommes, nous opposerons à toute modification des dispositions relatives au corps électoral.
Commenter cet article