Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

La désinformation, arme de guerre

Publié le 9 Octobre 2006 par loueckhote simon in Politique

La technique est simple et universellement pratiquée. Vous voulez un résultat, vous diffusez des informations minutieusement sélectionnées et vous l’obtenez.

Les Etats-Unis, par exemple, pour justifier la guerre en Irak ont sciemment menti. Les autorités américaines ont propagé dans le monde entier des reportages télés, des photos satellites montrant des installations nucléaires sur le territoire irakien. Une grande partie de l’opinion en a été convaincue. Aujourd’hui, nous savons que cette guerre n’avait, comme objectif, que le renversement du Président irakien. Pour autant, les nombreux experts dépêchés par l’ONU et appuyés par des experts venus de différents pays, dont la France, n’ont toujours pas trouvé la moindre trace d’enrichissement d’uranium. Mais c’est trop tard. Le mal est fait. Et pour les Etats-Unis, la mission est accomplie.

La manipulation de l’information est une pratique courante dans les pays modernes, les grands groupes pharmaceutiques, industriels, aéronautiques mais également financiers y ont recours.

La presse écrite est très souvent utilisée comme support pour faire de la désinformation, en Nouvelle-Calédonie, comme partout ailleurs. C’est ainsi que j’ai été encore récemment la cible des « Infos ». Cet hebdomadaire a diffusé des informations qui participent de cette technique en visant essentiellement à créer les conditions d’un désaccord entre Jacques LAFLEUR et moi. Il y est écrit que « Je dis partout, que Jacques LAFLEUR ne représente plus grand-chose, seulement 10% de nos adhérents et moi les 90 % restant. Il appréciera » ajoute l’auteur. L’objectif clairement affiché de cette affirmation est la déstabilisation. Il y a quelques mois, j’étais présenté comme l’instrument de Jacques LAFLEUR, celui sans lequel, je ne suis pas capable de m’exprimer, ni même de penser. Doit-on voir une évolution de l’image, que se fait le rédacteur de ces propos et qu’il veut diffuser, quant au rôle d’un représentant de la Nation française, quant à la place d’un responsable politique … Kanak ?

Il se défend d’être à la solde de quelqu’un et assure ne vivre que du produit des ventes de son hebdomadaire. Son indépendance financière est un gage de sa liberté surtout rédactionnelle, soutient-il.

Alors pourquoi se plaît-il à désinformer ?
Et à qui profite cette désinformation ?
Commenter cet article