le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Mais qu’est-ce qui fait courir le RPCR?

Publié le 16 Octobre 2006 par loueckhote simon in Politique

     

      Des responsables du RPCR se sont rendus en force, à Lifou, pour reprendre contact avec les militants et tenter de les convaincre de rester au sein du parti.

      La mission était conduite par Maurice PONGA, membre du gouvernement local (RPCR) accompagné de Marc Kanyan CAZE, conseiller municipal de la Ville de Nouméa, Conseiller de l’Assemblée de la Province Sud et membre du Congrès de la Nouvelle-Calédonie (RPCR) et d’Eddy LECOURIEUX, collaborateur de Pierre FROGIER, chargé de l’animation des sections au RPCR. Il n’a pas fallu moins pour ce déplacement.

       J’ai en effet observé, depuis quelques semaines, que le préposé à l’animation des sections, attachait soudain une attention particulière à la communauté loyaltienne.

      C’est ainsi que certains de mes proches ont été l’objet de pressions et de menaces. De meilleures offres salariales leur ont été proposées. Tout y passe. Cette tentative de reprise de contrôle est relayée par une violente campagne de dénigrement dirigée contre ma personne.

       Cette intense activité ne peut me laisser indifférent.         

Je suis élu des Iles Loyauté depuis le 18 novembre 1984. J’ai été élu sans discontinuité depuis cette date. Je me suis toujours occupé des gens des Iles tant à Nouméa qu’à Lifou, Maré, Ouvéa et Tiga. Je suis à leur écoute et ils le savent. La proximité que j’ai établie avec les Loyaltiens, depuis plus de 22 ans, est bien encombrante pour ceux qui, au sein du RPCR, pensent pouvoir ramasser quelques voix en allant, le temps d’une journée aux Loyauté, déverser des propos diffamants sur mon compte et remettre en cause ma légitimité d’élu provincial, du Congrès de la Nouvelle-Calédonie et de représentant de la Nation.  

Alors pourquoi cet intérêt soudain pour la population des Iles Loyauté ? La réponse est simple. Il y a péril en la demeure. 

Depuis que j’ai décidé de quitter le RPCR pour refonder un nouveau parti politique, le Rassemblement Pour la Calédonie (RPC) avec Jacques LAFLEUR, tous les militants des Iles m’ont suivi.  

Le 20 septembre dernier, 150 militants des Iles, réunis à la salle « Vénizia » du Park Royal, ont décidé à l’unanimité de me suivre dans cette nouvelle aventure. C’est dire le niveau d’inquiétude du RPCR.

        

        En outre, le RPCR qui vient de tenir son congrès, le 14 octobre, a donné l’image très nette de  la défection de bon nombre de ses militants, à l’instar de ce qui s’est passé pour l’Avenir Ensemble, le 30 septembre dernier, ce que redoutent le plus les dirigeants de ces deux partis. 

         J’ai donc un conseil à donner à mes détracteurs : aujourd’hui, comme par le passé, il vaut mieux éviter de prendre l’électeur pour ce qu’il n’est pas. Les gens des Iles savent, tout comme les autres, juger leurs responsables non pas sur leurs paroles mais sur leurs actes !

 

 

Commenter cet article

IKAUNO 17/10/2006 12:14

Bravo Monsieur le Sénateur,
Vous êtes soutenu de Wallis et Futuna, de NC, de PF et partout où il y a des Wallisiens et Futuna.
Bravo la Toutoute
Malia