Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Communiqué de presse

Publié le 3 Décembre 2006 par Loueckhote Simon in Presse - Communiqués - Allocutions

de Simon LOUECKHOTE
Sénateur de la Nouvelle-Calédonie
Président de l’Intergroupe Parlementaire de l’Outre-mer
Président du RPC

**************
4 décembre 2006

    A l’occasion de l’examen du projet de Loi de finances pour 2007, la Commission des Finances et la Commission des Affaires sociales du Sénat ont adopté, conjointement, un amendement visant à supprimer l’indexation des retraites des fonctionnaires de l’Etat résidant à La Réunion, à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Mayotte, en Polynésie française, à Wallis et Futuna et en Nouvelle-Calédonie.

    Cette tentative de passage en force a été faite sans aucune concertation avec les parlementaires de l’Outre-mer qui se sont pourtant engagés à revoir ces dispositions, sur la base d’une étude des conséquences socio-économiques d’une telle réforme. D’ailleurs, Jean-Pierre BRARD, Député de Seine-Saint-Denis, qui est chargé d’un rapport sur le régime des indemnités temporaires de retraite, est attendu, cette semaine, en Nouvelle-Calédonie.

    Ayant aussitôt saisi l’ensemble des Présidents des groupes politiques représentés au Sénat ainsi que les Présidents des commissions concernées de même que François BAROIN, Ministre de l’Outre-mer, j’ai demandé le retrait de cet amendement qui a été examiné, le samedi 2 décembre 2006, lors de la discussion sur les régimes spéciaux et les retraites.

    La Haute Assemblée, dans sa grande sagesse, a finalement décidé de rejeter cet amendement, refusant ainsi de prendre une mesure dont les conséquences sur les économies ultramarines ne sont pas maîtrisées et montrant, une nouvelle fois, qu’elle est pleinement à l’écoute des populations de l’Outre-mer.

Commenter cet article