Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Corps électoral gelé : Loueckhote entre en action

Publié le 22 Décembre 2006 par Loueckhote Simon in Politique


Après l'adoption du corps électoral gelé par l'Assemblée nationale, malgré l'opposition des députés calédoniens, c'est le sénateur Simon Loueckhote qui entre désormais dans l'arène. Dès la transmission jeudi du texte au Sénat, où il doit être examiné le 16 janvier, Simon Loueckhote a déposé, avec Charles Pasqua et d'autres sénateurs UMP, une motion tendant à opposer la question préalable afin d'obtenir le report de l'examen du texte. « En tant que signataire de l'Accord de Nouméa, au côté de Jacques Lafleur, précise Simon Loueckhote dans un communiqué diffusé hier à Nouméa, j'affirme en effet que le gel du corps électoral n'est pas conforme à ce qui a été négocié en 1998. » Pour que les Calédoniens « ne soient pas privés de leur droit de décider de ce qui les concerne », le sénateur affirme qu'il mettra « tout en œuvre pour s'opposer à ce projet de loi », d'abord au sein de la commission des lois constitutionnelles qu'il va intégrer provisoirement, puis lors du débat au Sénat. Rappelons que Simon Loueckhote , lors de la conférence débat des associations citoyennes, avait annoncé qu'il quitterait l'UMP si son parti votait le texte au Sénat.


Source : les Nouvelles-Calédoniennes / Politique
Article du 16.12.2006

Commenter cet article

La décision du Conseil Constitutionnel de 1998 03/01/2007 07:03

Meilleurs voeux Monsieur le Senateur, et bonne chance pour votre combat pour la LIBERTE DE VOTE EN NOUVELLE CALEDONIE;
POURRIEZ VOUS METTRE SUR VOTRE BLOG, la décision intégrale du Conseil Constitutionnel concernant la notion d'électeurs en Nouvelle Calédonie, et qui explique très clairement que le corps électoral calédonien était bien un corps électoral flottant !
Nous suivrons de pret votre combat au SENAT et nous ne comprenons pas la position du Président de la République, alors que les calédoniens loyalistes lui ont toujours été acquis en 1981, 1988, 1995 et 2002....