le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

(SUITE) Mes chers compatriotes

Publié le 5 Juin 2007 par Loueckhote Simon in Politique

 

  • Jacques LAFLEUR a été le seul capable de concevoir une solution originale pour la Nouvelle-Calédonie.
  • Il le fera encore, pour la sortie de l’Accord de Nouméa. De tous ceux qui vont solliciter vos suffrages, dans quelques jours, seul Jacques LAFLEUR possède une solide expérience en la matière.
 
Ayons la gratitude de reconnaître qu’il a eu le courage de s’asseoir à la même table que Jean-Marie TJIBAOU, le leader indépendantiste et de négocier les conditions d’un retour à la paix en Nouvelle-Calédonie. Après la mort de celui-ci, les indépendantistes continuent à dire que Jacques LAFLEUR reste le père et le garant des Accords de Matignon.
Reconnaissons que la politique de la main tendue qu’il nous a imposée - parce que c’est la seule voie, affirmait-il, - a permis à notre pays d’être reconnu dans la Région et d’être cité et envié dans le Monde.
C’est encore lui qui, en 1991, a eu le courage de proposer une solution consensuelle en lieu et place du Référendum prévu en 1998. C’est lui qui a négocié et signé l’Accord de Nouméa, qui porte en lui les valeurs de partage entre les communautés, le sens des responsabilités, l’esprit citoyen, en quelques mots, ce qui participe du progrès.


  • Jacques LAFLEUR a eu le courage de négocier des solutions politiques permettant d’instaurer une paix durable en Nouvelle-Calédonie.
  • Il demeure incontestablement l’interlocuteur privilégié des indépendantistes, le seul capable de trouver la voie du compromis en évitant les compromissions.

J’ai pu observer, durant mes 15 années de vie parlementaire, que la France a beaucoup changé. Nicolas SARKOZY, le dit lui-même, « J’ai changé parce que la France a changé ». La France du Général De GAULLE n’est plus.

La France doit s’adapter aux nombreuses contraintes que lui imposent l’Europe et la Mondialisation. La France doit désormais réorienter ses politiques pour prendre en considération la nouvelle donne géopolitique mondiale.

Pendant très longtemps nous avons pensé que notre région serait l’objet d’enjeux majeurs pour les grandes puissances, au 21 ° siècle. Ce n’est plus le cas. Aux yeux de beaucoup de Français, la France et ses priorités se résument de plus en plus à l’Hexagone.

Et pourtant, plus que jamais, en Nouvelle-Calédonie, nous avons besoin du soutien de l’Etat.
En Métropole, dans les milieux économiques, au Parlement, auprès de François FILLON, Premier Ministre et des membres de son Gouvernement, auprès de Nicolas SARKOZY, Président de la République, Jacques LAFLEUR sera le meilleur Ambassadeur de notre Caillou. Comme me l’a récemment dit François FILLON : « Jacques sera le meilleur conseil du Gouvernement pour la Nouvelle-Calédonie ».
 
Lire la suite
Commenter cet article