Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Simon Loueckhote n’a pas apprécié Christian Estrosi

Publié le 18 Octobre 2007 par Loueckhote Simon in Politique

Attitude jusqu’au-boutiste, méconnaissance des spécificités locales, manque de retenue, risque d’escalade… Simon Loueckhote n’a pas apprécié le ton de Christian Estrosi en Calédonie, et le fait savoir.

Il n’y a pas que le FLNKS, ni la tendance Gomès-Leroux de l’Avenir ensemble, ni le haut-commissaire Michel Mathieu aujourd’hui démissionnaire, à avoir peu prisé la prestation de Christian Estrosi en Nouvelle-Calédonie. Le sénateur RPC Simon Loueckhote, ex-Rassemblement UMP et très proche de Jacques Lafleur, ne cache pas non plus son agacement et son inquiétude dans un communiqué rendu public hier. À mots à peine voilés, il laisse entendre que la nouvelle équipe aux affaires en Métropole n’aurait pas compris grand chose à la complexité du dossier calédonien. Et qu’elle risque de raviver des crispations entre camps.
« Après la visite controversée de Christian Estrosi, secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer et dans le contexte des grèves à répétition qui rythment désormais le quotidien des Calédoniens, je crains que la dégradation du climat social et politique du pays qui en découle, porte atteinte aux incontestables progrès qu’a connus la Nouvelle-Calédonie ces dernières années », affirme-t-il en préambule.
« Plus que jamais, le dialogue et le consensus doivent trouver ici tout leur sens et leurs lettres de noblesse. Ce ne sont pas les déclarations « va-t-en-guerre » d’où qu’elles viennent et les attitudes « jusqu’au-boutistes » de certains, qui contribueront à détendre les crispations mais bien la recherche d’un bon compromis qui est la clé d’un retour à la paix sociale. »

« Image brouillée »

« L’expérience de ces trente dernières années doit nous inciter à plus de prudence et de retenue. » Simon Loueckhote exprime « sa vive inquiétude sur les conséquences d’une mauvaise appréhension du dossier calédonien, par le gouvernement national et de sa méconnaissance des spécificités locales, ce qui risque, à terme, de semer un peu plus le doute dans l’esprit de bon nombre de nos compatriotes mais également de brouiller une fois encore l’image du pays. »
Il appelle les Calédoniens à « se détourner de ce qui participe de la démagogie et de l’escalade et à ne jamais oublier les années de souffrances partagées ».
Seule note positive, il « estime que l’annonce par Xstrata de s’engager sans condition dans la construction de l’usine du Nord, pour 370 milliards de FCFP, fait naître un formidable espoir. Le rééquilibrage, maître mot des accords de Matignon, d’Oudinot et de Nouméa va enfin, grâce à ce grand projet industriel, trouver toute sa place. »
David Martin à Paris
••••••••••••••••••••••••••••••••
Nouvelles Calédoniennes / article du 19.10.2007
Commenter cet article