Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Communiqué de presse

Publié le 12 Mars 2013 par Loueckhote Simon in Presse - Communiqués - Allocutions

 

logo-copie-1.jpg

 

 

Dans un communiqué publié hier, Calédonie Ensemble réagit à la demande du FLNKS de réintroduire 1870 Kanak exclus du corps électoral appelé à se prononcer aux élections provinciales et au scrutin d’autodétermination prévu dès 2014.


A ce "scandale" dénoncé par le FLNKS, Calédonie Ensemble relève un autre "scandale", celui des 22000 électeurs dont 4200 Calédoniens nés en Nouvelle-Calédonie et non 1870 qui sont exclus de la liste électorale spéciale.

Le parti des Députés calédoniens ajoute qu’il souhaite que soient assouplies les règles actuellement applicables pour que ces 22000 électeurs soient réintroduits dans le dispositif.

Le LMD rappelle que c’est à la demande du FLNKS que le dispositif électoral tel qu’il existe actuellement a été inséré dans la Constitution de notre Pays.

Je rappelle que si le leader de Calédonie Ensemble avait accepté en 2005 que le Congrès débatte du projet de loi constitutionnel tendant à inscrire dans la Constitution cette loi inique qui prive désormais bon nombre de nos concitoyens d’un droit élémentaire, celui de voter, jamais nous en serions là aujourd‘hui.

Fidèle à son crédo, le FLNKS ne réclame le droit de vote qu’aux seuls Kanak.

Le LMD condamne cette vision sectaire de l’avenir de la Nouvelle-Calédonie contraire à l’esprit et à la lettre des Accords de Matignon et de Nouméa qui ont engagé les Calédoniens sur la voie de la PAIX dès 1988.

Le LMD regrette que certains tentent aujourd’hui et tardivement de jouer aux pompiers.

Ils savent bien que la fenêtre qu’ils tentent d’ouvrir dans la loi fondamentale pourrait en appeler d’autres. A part son caractère électoraliste, leur demande paraît être un coup d’épée dans l’eau.

Cependant, le comité technique qui s’est réuni en marge du dernier Comité des Signataires a approuvé la création d’un groupe de travail pour lancer les réflexions préparatoires relatives au corps électoral restreint.

Le LMD se réjouit de cette initiative et prendra toute sa part dans ce groupe de travail et ces réflexions pour réparer cette inégalité

 

      

Commenter cet article