le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

ÉtatsU-Pacifique-diplomatie-Forum-Clinton : Hillary Clinton de plus en plus probable pour le Sommet du Forum

Publié le 6 Août 2012 par Loueckhote Simon in Presse - Communiqués - Allocutions


NUKU’ALOFA, lundi 6 août 2012 (Flash d’Océanie) –

La présence de la Secrétaire d’État américaine Hillary Clinton, est de plus en plus probable, à la tête d’une délégation importante lors du prochain (et 43ème) sommet des dirigeants des pays membres du Forum des Îles du
Pacifique, prévue pour avoir lieu du 13 au 17 août 2012, dans la capitale des îles Cook, Rarotonga
Le premier indice était venu la semaine dernière de Rarotonga, où les autorités locales avaient confirmé la présence, en mode sherpa, d’une mission de reconnaissance.
Le second indice est venu en fin de semaine dernière de la capitale tongienne Nuku’alofa, où se trouvait le secrétaire d’État adjoint, Kurt Campbell, à la tête d’une importante délégation et dans le cadre d’une tournée entamée mercredi 1er août 2012 dans plusieurs pays et territoires océaniens (Tonga, Kiribati, les îles Marshall, les États Fédérés de Micronésie, Palau, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et les iles Salomon).
Selon la presse locale, M. Campbell aurait confirmé, au cours d’une conférence de presse, que la Secrétaire d’État se rendrait bien aux îles Cook.
Lors de sa tournée océanienne, du 1er au 7 août 2012, M. Campbell est notamment accompagné de l’Amiral Cecil Haney, commandant supérieur de la flotte américaine dans le Pacifique, mais aussi de hauts responsables de Washington en charge des affaires du Pacifique insulaire (comme le Conseil spécial du Vice-président américain pour les affaires de l’Asie, Jeff Prescott, et Gloria Steele, directrice du département Philippines-Pacifique insulaire au sein de l’agence américaine dédiée à l’aide internationale, UsAID).
À Tonga, M. Campbell et sa délégation ont rencontre le roi Tupou VI, le Premier ministre Lord Tu'ivakano ainsi que plusieurs membres de son gouvernement.
Cette tournée américaine intervient aussi juste avant la tenue, an août 2012, du 43ème sommet des dirigeants des États membres du Forum des Îles du Pacifique (FIP), aux îles Cook.
En 2011, avant le précédent sommet (à Auckland), une tournée similaire avait aussi eu lieu et débouché en Nouvelle-Zélande sur la présence de la plus importante délégation américaines (une cinquantaine de personnes) lors de ce sommet des dirigeants océaniens.
Le réengagement américain avec le bassin Pacifique, annoncé par la nouvelle administration Obama dès son arrivée au pouvoir en 2008, avait pris quelques années avant de prendre de la substance.
Ce regain d’intérêt pour cette région coïncide aussi avec une montée en puissance visible de la Chine dans un grand nombre d’États insulaires océaniens.

Tout au long de sa mission dans le Pacifique, depuis la semaine dernière, M. Campbell martèle la volonté d’ «engagement » du gouvernement américain pour « travailler avec nos partenaires du Pacifique insulaire en vue d’assurer un avenir durable, prospère et paisible ».
À chaque étape, il est prévu de rencontrer les plus hauts responsables locaux, mais aussi des dirigeants du secteur privé et de la société civile afin de « discuter de coopération sur des questions bilatérales, régionales et mondiales, de développement et de changements climatiques ».
Les représentants de Washington devaient aussi inspecter sur place, voire le cas échéant lancer des projets financés par le gouvernement américain dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la protection de l’environnement ou de la défense des droits des femmes (un dossier récurrent à l’ordre du jour des priorités de Washington dans la région, ces derniers mois).
Ce passage de la délégation coïncide aussi avec sa participation à des cérémonies marquant le soixante-dixième anniversaire de quelques-unes de plus sanglantes et emblématiques batailles de la seconde guerre mondiale, dans le cadre de la guerre du Pacifique, comme celles de Guadalcanal (îles Salomon) ou d’autres, plus au Nord, en Micronésie.
Depuis fin juin 2012, l’armée américaine coordonne par ailleurs ce qui est qualifié de plus grandes manœuvres aéronavales du monde, baptisées Exercice RIMPAC, au large d’Hawaii, avec la participation d’une vingtaine de pays alliés, dont la France, l’Australie, la Nouvelle-Zélande (pour la première fois depuis longtemps) et pour la première fois la Russie.
L’édition 2012 de RIMPAC vient tout juste de s’achever, en fin de semaine dernière.
Cette année aussi, c’est dans le Pacifique Nord-ouest et en Asie du Sud-est qu’ont lieu les manœuvres « Pacific Partnership », série d’exercices avec un fort accent sur la coopération civilo-humanitaire et l‘aide aux populations locales.

pad

Commenter cet article

jcglt 29/08/2012 04:34


Bravo Monsieur Simon Loueckhote.


Ce que vous avez fait ce 29 août au matin au Congrès est remarquable par sa dignité et redonne des raisons de croire en un avenir de la Calédonie au sein de la République.


Jean-Claude GUILLOT