Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Explication de vote au Congrès sur le projet de télévision « NC9 »

Publié le 28 Décembre 2011 par Loueckhote Simon in Culture


Par son vote aujourd’hui, le Congrès a adopté le principe de la création de la télévision voulue par Pierre FROGIER, dénommée « NC9 ».

Le LMD a toujours été opposé à ce projet comme pour celui porté par Paul NEAOUTINE, « NC TV ».

Depuis l’origine, le LMD a  défendu la pluralité de l’information. Une information portée par des organes de presses indépendantes des pouvoirs politiques pour en assurer l’impartialité et l’objectivité.

Or comme l’a affirmé Cynthia LIGEARD, élue du Rassemblement UMP, cette télévision ne sera pas impartiale. Elle sera au service des deux seules légitimités sans cependant préciser ce que cela veut dire.  On peut supposer qu’il s’agit des non indépendantistes et des indépendantistes, mais c’est un non sens. On peut aussi supposer qu’il s’agit des seuls Rassemblement UMP et Union Calédonienne comme l’entend Elizabeth NOUAR sur RRB, la radio du Rassemblement UMP. C’est certainement cette lecture qu’il faut avoir. L’intention est très claire, en plus des deux radios, RRB et Radio Djiido, la majorité Union Calédonienne, Parti Travailliste, Rassemblement UMP et Avenir Ensemble veut verrouiller le paysage audiovisuel comme elle a réussi à faire avec le paysage radiophonique et ce avec la grande complicité de la soit disant institution indépendante, le CSA.

A la demande de certains conseillers indépendantistes notamment, de traiter les deux projets sur le même pied d’égalité, le Président du Gouvernement a répondu qu’il était aucunement question de donner une aide identique de 50 millions au projet de Paul NEAOUTINE car il fallait un seul projet de télévision et non deux.

J’ai, pour ma part plaidé, pour la création d’un vrai service public de l’information en Nouvelle-Calédonie, ce qui aurait du être la vraie innovation de ce budget. La pauvreté de la presse tant parlée qu’écrite, commandait que la puissance publique dont une des missions principales est de veiller à la pluralité de l’information, aurait pu aider à la création d’un second quotidien, de soutenir des radios existantes, d’en aider de nouvelles et pourquoi pas de nouvelles télévisions.

Ce n’est malheureusement pas le chemin qui  a été suivi aujourd’hui Boulevard Vauban

 

Commenter cet article