Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Fidji signe avec Air France-KLM pour la maintenance de ses Airbus

Publié le 14 Février 2013 par Loueckhote Simon in Politique

Fidji-France-aviation-Air-France-KLM-maintenance-contrat :
f0_130212190030.jpgPHOTO : David Pflieger, Directeur Général d’Air Pacific, a signé mardi 12 février 2013 un contrat de maintenance avec Air France Industries KLM Engineering and Maintenance (AFI KLM E&M), la filiale du groupe spécialisée dans la maintenance d’aéronefs, un (68 Kb)

PARIS, mercredi 13 février 2013 (Flash d’Océanie) – La compagnie aérienne fidjienne Air Pacific, qui sera bientôt renommée Fiji Airways, signé mardi avec Air France Industries KLM Engineering and Maintenance (AFI KLM E&M), la filiale du groupe spécialisée dans la maintenance d’aéronefs, un contrat portant sur l’entretien de ses trois Airbus, dont le premier devrait être livré courant mars 2013.
Cet accord « exclusif et de long terme » concerne, entre autres, un soutien logistique dédié, la fourniture d’un kit A-330 sur le site Air Pacific à l’aéroport international de Nadi ainsi qu’un accès au stock régional de pièces de rechange A330, a annoncé Air France-KLM dans un communiqué mardi, sans toutefois préciser le montant du contrat.
Air Pacific, qui est actuellement en cours de « rebranding » en Fiji Airways, doit prendre livraison de son premier Airbus A330-200 courant mars 2013.
Le premier de ces trois appareils destinés à Fidji, actuellement en cours de peintures aux nouvelles couleurs de Fiji Airways, doit décoller de Toulouse pour arriver à Fidji via Hong Kong à une date annoncée par Air Pacific comme étant le 19 mars 2013.
Le second Airbus est prévu pour être livré en mai 2013, le troisième en novembre de la même année.
Les trois appareils, qui viendront remplacer la flotte de Boeing 747-400 et 767, sont motorisés en réacteurs Rolls Royce Trent 700.
L’accord a été signé mardi 12 février 2013 par le Directeur Général d’Air Pacific, l’Américain David Pflieger, qui se trouvait en France pour l’occasion, rejoignant ainsi cette semaine le Contre-amiral Premier ministre fidjien, Franck Bainimarama.
L’accord signé avec Fidji comporte aussi un volet transfert d’expertise : « (AFI KLM E&M) a également accepté de partager leur expertise en maintenance sur l'A330 pour former nos techniciens locaux et nous permettre à terme d'internaliser ces opérations. Air Pacific continuera de réaliser sa maintenance en ligne et ses checks A dans ses installations de Nadi (Fidji), tandis qu'AFI KLM E&M fournira un support engineering et gestion de flotte et mettra à disposition localement un stock de pièces de rechange qui augmentera la disponibilité opérationnelle de nos équipements et de nos appareils. Ce dispositif permettra de proposer une plus grande fiabilité pour nos clients », déclare la société française, citant M. Pflieger.

Côté Air France-KLM, Franck Terner, directeur général d'Air France Industries, rappelle que la branche ingénierie et maintenance du groupe « poursuit son développement dans la région Asie-Pacifique en attirant de nouveaux clients, et aura à cœur de se montrer digne de la confiance d’Air Pacific ».

Dans la région océanienne, AFI KLM E&M assure déjà la maintenance des flottes de compagnies telles que l’Australienne Qantas.
Au plan mondial, Air France Industries KLM Engineering & Maintenance, avec ses quelque 14.000 employés, se charge de l’entretien de pas moins de 1.300 appareils.
Cette activité a généré en 2011 un chiffre d'affaires de 3,1 milliards d'euros et des bénéfices de 110 millions d'euros.

Air Pacific et sa filiale Pacific Sun assurent des vols intérieurs, régionaux et longs courrier à destination d’une quinzaine de villes dans une dizaine de pays (Australie, Nouvelle-Zélande, Hong Kong, États-Unis, Samoa, Tonga, Tuvalu, Kiribati, Vanuatu, Iles Salomon).

M. Bainimarama effectue depuis le début de la semaine un déplacement en France, où ’homme fort de Suva doit aussi rencontrer, toujours en mode aviation, des responsables d’ATR (à Toulouse).
La société Air Pacific a acquis en 2005 pour sa filiale Pacific Sun (dessertes intérieures et de la proche région) deux de ces appareils turbo-hélices (ATR-42), rachetés en seconde main à Air Mauritius (île Maurice), et envisagerait de les remplacer par des neufs, de série -600.

En début de semaine, Le Contre-amiral Premier ministre fidjien a rencontré à Paris de hauts responsables de la banque BRED, qui a ouvert sa première succursale à Suva fin 2012.
Au menu des discussions, à l’Hôtel George V : l’étude de possibilités d’ « augmenter les investissements à Fidji dans le secteur bancaire », rapporte mardi le ministère fidjien de l’information.
M. Bainimarama aurait notamment rencontré plusieurs responsables de ce groupe bancaire (Banque Populaire). 
La visite en France du Contre-amiral et de sa délégation est qualifiée de « privée » par le gouvernement français et ne devrait donc donner lieu à aucun contact officiel, apprend-on de source diplomatique.

pad

Commenter cet article