le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Les points forts du discours de N.SARKOZY à l'Arène du Sud, Païta

Publié le 28 Août 2011 par Loueckhote Simon in Politique

Nicolas SARKOZY a terminé son séjour en Nouvelle- Calédonie par un discours aux Calédoniens prononcé devant 3000 personnes à "l'Arène du Sud", une salle omnisport flambant neuve construite spécialement pour les 14° Jeux du Pacifique sur la Commune de Païta dont il a dévoilé la plaque avant de se lancer dans cet exercie qu'il affectionne particulièrement .

Je retiendrai:

  • qu'il a déclaré que c'est la première fois qu'un Kanak accède à la présidence du Congrès. Je m'interroge sur ce lapsus, est-il volontaire ou non? Michel KAUMA, Dick UKEIWE et moi-même avions déjà présidé cette institution. Ayant utilisé à plusieurs reprise le terme "mélanésien", considère-t-il que le kanak est automatiquement indépendantiste? 
  • qu'il a une nouvelle fois condamné fermement les évènements de Maré
  • que le drapeau indépendantiste flottera à côté du drapeau Français en attendant le drapeau commun qu'il appelle les Calédoniens à rechercher ensemble
  • qu'il faut se mettre au travail dès maintenant pour imaginer l'après 2014, l'Etat sera à nos côtés mais il nous appartient à nous Calédoniens de prendre des initiatves
  • que l'Etat ne lâchera pas la SLN et ERAMET
  • que la Polynésie Française, Wallis et Futuna et la Nouvelle-Calédonie, trois collectivités françaises du Pacifique peuvent constituer une organistaion particulière dans cette partie du monde
  • qu'à l'image des Pays Européens pourquoi ne pas imaginer une organisation identique avec les pays du Pacifique
  • qu'il n'a pas salué les dirigeants Océaniens pourtant présents 

Le public a semble-t-il apprécié le discours.

 

Commenter cet article

lorin 29/08/2011 05:10



M. le Sénateur


Comme vous je suis choqué mais guère surpris de "l'oubli" du Président de la République dans son rappel qui se voulait "historique" de la place des Mélanésiens dans la vie politique en Nouvelle
Calédonie. Malheureusement ce n'est probablement pas une erreur involontaire mais bien un nouvel "acte" ( dicté ou suggéré par qui??)qui après d'autres propos dans la bouche de ses représentants
officiels est symptomatique du "projet" inavoué en cours.