Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Papouasie-gouvernement-voyages-finances : Interdiction de voyages à l’étranger : le PM papou met ses menaces à exécution

Publié le 12 Juillet 2013 par Loueckhote Simon in Politique



PORT-MORESBY, jeudi 11 juillet 2013 (Flash d’Océanie) –

Peter O' Neill, Premier ministre de Papouasie-Nouvelle-Guinée, a fait suivre d’actes une menace lancée en début d’année concernant une interdiction de voyages à l’étranger pour certain membres prééminents de la fonction publique.
Dans le cadre d’un premier train de mesures, ce sont plusieurs chefs de départements qui ont reçu une note leur signifiant cette interdiction, dans un premier temps jusqu’à la fin 2013, rapporte jeudi la radio nationale publique NBC.
Les services concernés sont ceux de la justice, de la communication et de l’information, de la défense, de l’immigration et du tourisme.
Cette mesure devrait faire l’objet d’une réévaluation début 2014, selon les mêmes sources.
Motif invoqué : une baisse notable de la productivité au sein des services gouvernementaux.
M. O’Neill avait lancé un premier avertissement en janvier 2013, en annonçant que désormais, dans le cadre d’une politique d’économies, les membres de son gouvernement n’étaient plus autorités à effectuer des déplacements officiels à l’étranger.
Selon le chef de l’exécutif, cette mesure, qui concerne a fortiori les membres des cabinets ministériels, pourrait à elle seule permettre d’économiser une quinzaine de millions d’euros par an.
Par ailleurs, des restrictions ont été aussi imposées à la tenue, même sur le sol papou, des conférences internationales, a déclaré le Premier ministre à la presse, en justifiant cette mesure par le fait qu’à son sens, ce genre de déplacements pléthoriques avait, par le passé, fait l’objet de trop nombreux abus.
Au lieu de cela, M. O’Neill, qui parle de 2013 comme état « l’année de la mise en œuvre », a souhaité que ses ministres et leurs subordonnés se concentrent sur la politique gouvernementale, avec un accent fort sur le bon fonctionnement des services publics dont est censée bénéficier la population, en premier lieu dans les secteurs de la santé, de l’éducation et des infrastructures de transports.

pad

Commenter cet article