le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Questions d'actualité au Sénat... Réponse de M. le Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer, des Collectivités Territoriales et de l'Immigration.

Publié le 4 Mai 2011 par Loueckhote Simon in Sénat

Monsieur le Sénateur, 

 

Je commencerai par apporter quelques compléments aux indications chiffrées que vous citiez à l'instant. 

 

Permettez-moi tout d'abord de souligner que l'insécurité en métropole n'augmente pas ; au contraire, elle est en recul : elle a diminué de 2 % l'an dernier et de 10 % depuis 2002. Pour ce qui est de la Nouvelle-Calédonie, il est vrai que, en 2010, la délinquance a augmenté dans les proportions que vous avez indiquées. Je voudrais simplement rappeler que, l'année précédente, elle avait baissé de près de 3 % – 2,94 % exactement – et de 5 % à Nouméa. 

 

J'ajoute que l'augmentation de 2010 est justifiée notamment par ce que, dans le jargon policier, on appelle les IRAS, ou infractions révélées par l'action des services, c'est-à-dire des infractions ne donnant pas lieu à plainte mais que l'activité policière met en évidence. Celant étant, monsieur le sénateur, je suis d'accord avec vous : il est toujours possible de mieux faire et, comme vous, je ne me satisfais pas de la situation actuelle en Nouvelle-Calédonie.

 

J'approuve en outre tout à fait la façon constructive et opérationnelle dont vous abordez le problème. Le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie a chargé le directeur de la sécurité publique d'une mission de réorganisation des services, qui doit lui être présentée le 20 mai prochain. Cette nouvelle organisation aura pour but, en particulier, d'adapter tout le dispositif policier à la réalité concrète de la délinquance selon les horaires et les quartiers. 

 

J'ajoute que, au-delà de cette mission locale, j'ai demandé au directeur général de la police nationale de faire en sorte qu'une mission de la direction centrale de la sécurité publique se rende sur place dès que le directeur de la Nouvelle-Calédonie aura fait son travail, pour procéder à un audit et examiner l'éventualité de la création d'une unité spécialisée dans le maintien de l'ordre.

 

En tout cas, je tiens à vous assurer que, pour le Gouvernement, il est très important que les Calédoniens soient en sécurité, au même titre que l'ensemble de leurs compatriotes. 

Commenter cet article