le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Un formidable outil prêt dans dix mois*

Publié le 10 Mars 2010 par Loueckhote Simon in Presse - Communiqués - Allocutions

small_NC-2025-2-NB.jpg


L’opération « Calédonie 2025 » entre dans sa dernière phase. Mais d’ores et déjà,
l’équipe en ch
arge de l’opération a produit un document de 144 pages, véritable banque de données sur la Calédonie d’aujourd’hui et de demain.

Décembre 2010, à peine dix mois. C’est l’échéance que se sont fixée les responsables de « l’Atelier 2025 » pour finaliser l’élaboration d’un schéma général d’aménagement et de développement de la Nouvelle-Calédonie. Un schéma qui n’aura pas de caractère contraignant. Ce ne sera pas un « plan » ni un schéma « directeur » assorti d’objectifs impératifs. Mais le document sera tout de même débattu, puis voté, au Congrès. Hier, Simon Loueckhote et les principaux pilotes de cette opération lancée en mai 2008, ont annoncé que la première phase, d’étude et de diagnostic était achevée. Elle se concrétise par un document de 144 pages qui synthétise les rapports des neuf ateliers constitués en 2008, auxquels ont collaboré près de 500 personnes. L’an dernier, ces différents groupes de travail avaient restitué près de 300 pages d’études, d’analyses et de prospectives. Depuis, différentes réunions ont eu lieu, avec notamment les gens du Nord qui souhaitaient une meilleure prise en compte de leur situation.
Les rapports de ces ateliers constituaient déjà une banque de données inédite pour les décideurs calédoniens. Ces textes existent toujours dans leur version exhaustive sur le site internet de Calédonie 2025. Ils sont également disponibles sur CD-Rom. Mais le document qui vient d’être publié est encore plus facile d’utilisation.

C’est une petite encyclopédie de la Calédonie d’aujourd’hui, appréhendée sous tous les points de vue.

Intitulé « diagnostic et enjeux » il consacre de larges développements à l’identité calédonienne, au difficile équilibre entre coutume et monde moderne, au malaise social, mais aussi aux atouts et aux faiblesses économiques du pays et à sa fragilité environnementale. Bref c’est une petite encyclopédie de la Calédonie d’aujourd’hui, appréhendée sous tous les points de vue.
Mais le travail n’est pas fini. C’est désormais Simon Loueckhote qui a la charge du dossier au gouvernement, l’État participant étroitement à l’entreprise. Et c’est une équipe pilotée par Laurent Chatenay qui entreprend la troisième et dernière étape d’atelier 2025. Une phase nommée « orientations et moyens ». Pour la mener à bien, douze chantiers seront constitués et regroupés en quatre grands thèmes : « les hommes, la terre, la nature, les moyens et institutions ». C’est à l’issue de cette dernière étape qu’un schéma d’aména­gement sera proposé au Congrès. D’ores et déjà, Simon Loueckhote et Thierry Suquet, secrétaire général du haussariat, considèrent le travail accompli comme « sans équivalent » dans l’outre-mer français : « Avant même le vote du schéma, les décideurs calédoniens disposent d’un formidable outil. »

Philippe Frédière

**Cet article est paru dans le journal Les Nouvelles Calédoniennes du 09.03.2010
Commenter cet article