Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Vote des étrangers en France, une belle couillonnade

Publié le 23 Novembre 2011 par Loueckhote Simon in Politique

Sur le vote des étrangers en France, je trouve que Nicolas SARKOZY, Président de la République est bien mal placé pour en parler, lui qui a accepté la modification de la Constitution de notre Pays pour y inscrire le gel du corps électoral sur une partie du territoire national, la Nouvelle-Calédonie. Souvenez-vous, 2005 Jacques CHIRAC, alors Président de la République convoquait le Parlement en Congrès à Versailles pour modifier la Constitution et afin d'y inscrire le gel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie. Depuis cette modification, plus de 20 000 Français (pas des étrangers) ne peuvent plus participer aux élections provinciales qui auront lieu en 2014 et après. De plus, l'Accord de Nouméa prévoit également que les Communes de Nouvelle-Calédonie pourraient ne plus être des Communes d'Etat. Ce gel du corps électoral pourrait ainsi s'appliquer à cette élection.
"Je suis très attaché à ce que notre Constitution n'aille pas au-delà, parce que je crois que le droit de vote et le droit d'être élu, dans nos territoires, doivent demeurer un droit attaché à la Nationalité Française" avait déclaré le Président devant 3000 élus locaux, toutes et tous acquis à sa cause au Palais de l'Elysée en marge du Congrés des Maires de France.

Oui, Monsieur le Présidient, le droit de vote est un droit attaché à la Nationalité Française et celles et ceux qui en sont désormais exclus en Nouvelle-Calédonie ne sont rien d'autres que des Français et comme beaucoup de Parlementaires de la Majorité Présidentielle (quasiment tous) vous n'aviez rien fait, alors que vous étiez Secrétaire Général de l'UMP, pour en empêcher son adoption.

J'observe avec surprise et tristesse en même temps, beaucoup de responsables de notre famille politique nationale qui s'agitent pendant cette escapade parisienne des Maires des Communes de France pour dénoncer le projet d'autoriser le vote des étrangers en France oubliant l'exclusion de leurs compatriotes de cette archipel lointain, qu'ils ont contribué lâchement à instaurer. Mais peut-être qu'à leurs yeux, le Caillou n'est plus une terre Française pour très longtemps?

Commenter cet article