le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Les chiffres annoncés « se confirment »

Publié le 21 Juillet 2008 par Loueckhote Simon in Politique

L'évolution des forces armées en Calédonie a été présentée, mercredi, aux parlementaires locaux et au haut-commissaire.


A la



Les parlementaires calédoniens, Pierre Frogier, Gaël Yanno et Simon Loueckhote, ainsi que le haut-commissaire, Yves Dassonville, ont été reçus par le chef de cabinet civil du ministre de la Défense, Hervé Morin, mercredi à Paris.
L’évolution des forces armées de Nouvelle-Calédonie leur a été présentée. Les élus sont restés discrets à l’issue de l’entretien, préférant laisser le ministre de la Défense annoncer lui-même, « après le 20 juillet », la nouvelle carte militaire. Signe des difficultés rencontrées, la présentation de celle-ci vient d’être une nouvelle fois repoussée. Depuis plusieurs mois, les élus des régions concernées se mobilisent et activent leurs réseaux politiques pour tenter de sauver des régiments ou des bases. L’Élysée est appelé à trancher. Sans rentrer dans le détail, le député Pierre Frogier a souligné que « les chiffres qui ont circulé ces dernières semaines pour la Nouvelle-Calédonie se confirment. Le président de la République les a arbitrés ce matin ».
Les effectifs des Fanc devraient donc baisser de 20-25 %, soit « passer de quelque 1 700 à 1 300 hommes ». Le Service militaire adapté sera en revanche préservé. Avec le coup dur porté à la Polynésie (fin du Rimap-PF en 2015) « la Nouvelle-Calédonie sera le pivot de la France dans le Pacifique », indique le député.
Le président du gouvernement Harold Martin qui devait initialement participer à cette réunion était absent.

David Martin
Les Nouvelles Calédoniennes / Article du 07.07.2008

Commenter cet article