Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

[SUITE] Le Congrès fondateur du RPC le 14 avril 2007

Publié le 16 Avril 2007 par Loueckhote Simon in Politique

 
C’est pour cela que nous avons besoin de votre soutien et nous savons que nous pourrons compter sur vous tous.
 
Et personne, alors, ne nous imposera quoi que ce soit et, en aucun cas, la rupture de nos liens avec notre mère patrie, la France.
 
Mes chers amis, Jacques m’a demandé, il y a quelques mois, de créer avec lui, le RPC et nous sommes partis de rien.
 
Nous avons été tous les deux à mettre progressivement en place les fondations de la Grande Case, que nous voulons rebâtir avec vous tous.
Et je suis heureux de constater que vous êtes très nombreux, aujourd’hui, à répondre à notre appel.
 
On me reproche d’avoir suivi Jacques LAFLEUR.
J’ai une qualité, la fidélité et j’en suis fier !
Mon engagement auprès de Jacques a commencé en 1984, en plein cœur des événements.
Episode Pisani à Ouvéa.
 
C’est Jacques qui m’a donné l’opportunité d’accomplir la carrière politique que j’ai menée et, personnellement, n’en déplaise à mes détracteurs, je n’ai pas de complexe à assumer ma fidélité à un homme qui a servi, pendant 30 ans, les intérêts de tous les Calédoniens.
 
Il y a quelques mois, tu m’as demandé de prendre la présidence de notre mouvement et j’ai accepté, parce que je suis profondément convaincu de la valeur de notre projet, pour notre pays.
 
Parce que je me sens capable de porter ce projet et de fédérer, autour de moi, les communautés qui font la diversité et la richesse de notre territoire.
 
J’ai organisé de nombreuses réunions, je suis allé à la rencontre des gens et partout où je suis passé, j’ai vu des femmes et des hommes enthousiastes, prêts à livrer bataille à nos côtés.
 
Aujourd’hui, c’est la première grande réunion publique de notre mouvement.
 
Nous avions tous besoin de nous réunir, non pas pour dire que nous sommes une grande force politique avec plus de 5000 adhérents, comme le font certains, devenus experts en manipulation du nombre de leurs militants.
 
Nous avions besoin de venir vous rencontrer, vous qui nous soutenez depuis le début et vous tous qui accepterez de nous soutenir, demain.
 
Nous n’allons pas tout faire aujourd’hui, vous présenter un programme et vous inonder de promesses électoralistes.
 
A court terme, nous avons un enjeu très clair, ce sont les élections législatives.
Jacques, je souhaite que tu sois le candidat du RPC, dans la première circonscription.
Et nous allons, une fois encore, te conduire à la victoire.
 
Je poursuivrai moi-même mon mandat de Sénateur jusqu’en 2011 et même si je n’ai pas encore une expérience aussi longue que celle de Jacques, je crois vous avoir prouvé que j’ai mis à profit mon mandat pour éviter quelques réformes très préjudiciables à l’outre-mer et à la Nouvelle-Calédonie, en particulier.
Nous prenons devant vous cet engagement de poursuivre notre combat pour souder nos liens avec la France, durablement.
 
L’an prochain, le RPC sera présent dans toutes les communes de Nouvelle-Calédonie, pour les élections municipales et en 2009, pour les élections provinciales.
 
Grâce à votre soutien, le RPC reviendra en force dans les institutions et nous pourrons réaliser ensemble notre projet pour la Nouvelle-Calédonie.
 
Ce projet est résumé dans notre slogan : réalisons le partage citoyen.
Commenter cet article