Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Aborigènes: le référendum n'aura pas lieu ....

Publié le 24 Septembre 2012 par Loueckhote Simon in Société

L'Australie renonce à l'organisation d'un référendum national, prévu depuis deux ans (voir notre article du 15 novembre 2010), pour l'introduction dans la Constitution du pays d'un paragraphe sur la reconnaissance des Aborigènes. Le gouvernement invoque le manque de soutien de l'opinion publique sur la tenue de ce scrutin

Photo Greg Weight

La secrétaire aux Affaires aborigènes Jenny Macklin a indiqué que ce projet, annoncé en grande pompe par la Premier ministre Julia Gillard en novembre 2010, était repoussé de deux ou trois ans.
Les référendums sont rares en Australie: 44 depuis 1901, dont huit seulement ont été approuvés par les votants.

En attendant un hypothétique référendum, le gouvernement a annoncé la proposition d'une Loi sur la Reconnaissance ("Act of Recognition"), qui prendra en compte les recommandations émises par un panel d'experts qui ont travaillé à la préparation du référendum avorté. Cette loi reconnaîtra les peuples Aborigènes et du détroit de Torrès comme les premiers habitants d'Australie, et la nécessité de promouvoir le bien-être de ces populations.

Sur les 22 millions d'Australiens, 470.000 sont aborigènes. Les taux d'emprisonnement, de chômage et de grave maladie sont bien plus élevés chez eux que chez les autres Australiens, et leur espérance de vie est inférieure à la moyenne nationale de 11,5 ans pour les hommes et de 9,7 ans pour les femmes.

En février 2008, le Premier ministre travailliste Kevin Rudd avait présenté les excuses de l'Australie aux Aborigènes, premiers habitants du pays, pour les injustices qu'ils ont subies pendant deux siècles, notamment les séparations forcées qui eurent lieu entre les parents et les enfants par un dispositif légal. Rudd prononça à cette occasion un discours historique devant le Parlement. Depuis lors, le "Sorry Day" annuel est le seul acte de commémoration de ce peuple sacrifié dans le pays.

Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/sydney.html), lundi 24 septembre 2012.

 

Commenter cet article