Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Le double meurtre de Païta, la faiblesse de l’âme

Publié le 25 Novembre 2015 par Loueckhote Simon in Personnel

J’apprends avec stupeur, la mort tragique de deux enfants, tués par leur père.

Âgé de 36 ans, du haut de son mètre 70, du genre « moi je » comme on en croise beaucoup, plutôt grande gueule, cette trompeuse facette cachait malheureusement celle d’un jeune homme désespéré, lâché et peut-être trahi.

Ce drame ne peut me laisser indifférent.

Maurice NIGAOURA, « Momo » pour les intimes, criminel malgré lui, a partagé avec mon fils du même âge, quelques années plus tôt, les bonheurs d’un voisinage familial à Pouembout comme c’est souvent le cas en brousse.

Soudeur de métier, je l’avais sollicité, il y a quelques mois pour effectuer des travaux chez moi. Ce projet devait se réaliser l'an prochain. Il m’avait appelé le 18 Novembre dernier. Probablement en réunion, je n’avais pas immédiatement, répondu à son appel. Peut-être me relançait-il ? Peut-être avait-il besoin d’argent ? Ou peut-être avait-il simplement besoin de parler, d’échanger sur ses états d’âme, d’évacuer son stress?

Je ne le saurais sans doute jamais.

Déjà, psychologues et autres spécialistes vont se pencher sur les raisons qui ont poussé Momo à commettre l’irréparable.

A l’heure où s’écrivent de belles pages de notre histoire, je ne peux m’exonérer de ma part, si petite soit-elle, d’insouciance, d’indifférence et de négligence d’où ces quelques mots que j’assume.

A Maélisse et Shen, ses enfants, mes pensées les plus tendres vous accompagnent dans ce très long voyage vers l’au-delà et puissiez-vous auprès du Seigneur pardonner à votre père, son geste.

A mon frère Momo, je t’adresse mes sentiments les plus affectueux d’amitiés. Puissent ces quelques lignes, t’apporter la force, le courage et l’espoir car le chemin vers un avenir meilleur, sera long mais pas impossible

Commenter cet article

Corinne 26/11/2015 05:03

Je ne le connais pas en effet, mais en tant que personnalité publique vous ne pouvez pas défendre l'indéfendable !

LOUECKHOTE Simon 26/11/2015 06:16

Derrière l'homme public, il y a un homme tout court avec un cœur qui bat dans sa poitrine, qui pleure sa tristesse et qui remplit de l'encre noir de ses larmes, ces espaces blancs des feuilles virtuelles de son ordinateur

Corinne 26/11/2015 01:38

Rien n'excuse le fait de tuer de sang froid ses propres enfants ! Ou alors on part avec eux mais on ne peut pas les survivre !

LOUECKHOTE Simon 26/11/2015 04:01

Je n''excuse en rien l'acte de cet homme que je connais par ailleurs. Permettez tout de même, que je puisse exprimer mes sentiments de père et de grand-père à l'annonce de cette douloureuse nouvelle.