Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

L'Exode Loyaltienne se confirme

Publié le 24 Août 2016 par Loueckhote Simon in Démographie

Les Loyauté se vident

Exode Loyaltienne vers la Grande Terre notamment, la tendance se confirme (le terme "exode" est encore difficilement employable par les démographes). Le phénomène a toujours existé mais s'est accentué notamment depuis la fin des années 80. Paradoxalement, les énormes moyens au titre du rééquilibrage (source Bilan des Accords de Matignon et de Nouméa ) et destinés à fixer les populations sur leur terre d'origine ont produit l'effet inverse. Pendant longtemps, nous avons pensé et moi en premier qu'il fallait faire encore plus. Le résultat, 30 ans plus trad est détonnant de contradiction.

Pourquoi?
Nous avons oublié les dimensions culturelle, historique et sociologique de ces populations îliennes.

Un peuple, sans cesse en mouvement

En effet, à en croire, les ethnologues, les archéologues et autres chercheurs et historiens, les Îles Loyauté ont reçu au fil des bouleversements géologiques et climatologiques de la planète des vagues de migrations, en particulier la plus connue, celle du Sud-Est asiatique. Plus récemment, celles et ceux qui s'appelèrent communément les Loyaltiens, partirent à leur tour à la conquête de nouveaux horizons. La Grande Terre toute proche, fut ce nouvel et premier Eldorado, intellectuel d'abord, économique ensuite. Ils y apportèrent l'Evangile, y prospérèrent, y apportèrent leurs savoirs et participèrent aux côtés de leurs nouveaux hôtes à bâtir la Nouvelle-Calédonie que l'on connaît aujourd'hui.

Constat d'échec

La réussite de nos politiques publiques d'aménagement et de rééquilibrage à venir, passe donc par une vision partagée de cette réalité. Vouloir impérativement maintenir et ancrer sur leurs terres d'origine ces populations dont l'ADN est "le mouvement", est contre productif et voué à l'échec.

Une Province de trop?

Demeure donc, l'épineuse question de l'avenir de cette Province.
A l'aube des discussions sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie et notamment de son organisation politique et administrative, cette collectivité doit-elle demeurée? 
Est-il responsable de la conserver alors que d'année en année, sa population décroit que des classes voire des écoles ferment sur son territoire, que l'activité économique peine à émerger et que par conséquent l'emploi privé y est quasiment absent ?
A l'heure où la Nouvelle-Calédonie s'interroge sur ses moyens pour faire face à ses obligations financières et budgétaires, à l'heure où des voix s'élèvent pour pointer du doigt la répartition des dotations aux collectivités et notamment la clé de répartition, la plus petite des Provinces (18 Milliards de dotations annuelles pour 18000 habitants, la plus généreusement dotée des 3) a-t-elle encore sa place et sa raison d'être?

Et si l'Histoire venait à notre secours?

Lors des dernières élections provinciales, j'avais déjà lancé le débat mais il était probablement prématuré. Il m'en a d'ailleurs coûté. Et il est toujours politiquement incorrect de l'amener sur la place publique tant les crispations sont fortes et passionnelles à son évocation.
Beaucoup ne comprendrait pas que je sois le porteur de cette idée. Et pourtant, la réalité s'imposera à nous
Si le traitement de cet incurable exode ne doit se voir que sous l'angle de l'économie, alors une solution existe. 
Libérer les îliens si tant est qu'ils en aient encore besoin et créer les conditions pour que de nouvelles populations s'installent dans les Îles.
Les principaux problèmes d'ordre politique ont été levés. Les Kanak ne devraient plus craindre cette nouvelle vague de migrants.

Comme eux, il y a fort longtemps, il y amèneront par leur témérité, leur bravoure et leur courage, leur force de travail et leurs savoirs.

Des expériences et un naturel qu'ils ont ensuite fait profiter d'autres dans leur proche région et ailleurs, ces femmes et hommes en feront profiter les Loyauté, de la même manière.
L'Histoire se répète toujours

 

Commenter cet article