Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

La fonction publique dans tous ses états*

Publié le 12 Avril 2010 par Loueckhote Simon in Presse - Communiqués - Allocutions

 
Les « assises de la fonction publique » démarrent lundi au centre Tjibaou. Trois jours pour rénover le service public calédonien. 900 invitations ont été lancées auprès des fonctionnaires et des élus.

A son tour, la fonction publique va passer à la moulinette des assises. Ces quatre dernières années, le handicap a eu les siennes, puis l’eau et l’assainissement, la formation professionnelle, la sécurité au travail, ou encore le dialogue social et l’habitat.
Les méthodes se ressemblent, à chaque fois : réunir les acteurs du thème en question (généralement dispersés dans des collectivités), dresser un constat, identifier des besoins et tracer des orientations. Le tout avec le renfort de spécialistes locaux ou, plus souvent, extérieurs.
Pour les assises de lundi, 900 invitations ont été lancées. Le centre Tjibaou sera rempli de fonctionnaires et d’élus, d’autant que le premier syndicat du secteur, la Fédération des fonctionnaires, vient de suspendre sa menace de boycott (lire l’encadré).
La première journée s’ouvrira par une présentation des données statistiques récoltées depuis le mois d’octobre. Car, aussi surprenant que cela puisse paraître, « nous avons eu du mal à les rassembler », reconnaît Charlotte Lemoine, directrice des services généraux au gouvernement.
Ensuite sera dévoilé le résultat de la consultation lancée en novembre, sur internet, auprès des agents et des usagers. Un peu moins de 3 000 personnes (dont 1 300 agents) ont rempli le questionnaire. Pas énorme, mais de quoi tirer un échantillon valide. Les grandes tendances de l’opinion publique ont été évoquées, hier, lors d’une conférence de presse. « Les deux points noirs sont l’accueil des usagers (y compris en terme d’infrastructures), et le traitement des désaccords [administratifs] », indique Charlotte Lemoine. Pour le reste, les fonctionnaires sont plutôt satisfaits et « fiers » de leur métier, tandis que les usagers reconnaissent que le système « fonctionne bien dans l’ensemble ».

« Les deux points noirs sont l’accueil des usagers et le traitement des désaccords administratifs. »

Pourquoi le rénover, alors ? Parce que « la Calédonie doit s’adapter à l’économie et au nouvel ordre mondial », répond Simon Loueckhote, et que « tout le monde fait le constat, que l’on ne peut pas rester statique ». Plus simplement : il y a trop de statuts dans la fonction publique, sans doute une masse salariale trop importante (23 % du produit intérieur brut, contre 11 % en Métropole), et une organisation à revoir.
C’est pour cela que la boîte à idées sera ouverte, dès lundi après-midi, avec la présentation des expériences étrangères (Suède, Suisse, Québec, Irlande, Portugal). Des expériences quelquefois douloureuses, mais « les pays qui sont au pied du mur sont obligés d’avoir des idées, nous allons essayer de leur piquer les bonnes, sans transposer un modèle en particulier », anticipe Charlotte Lemoine.
Mardi, les participants se mettront à la tâche en lançant six ateliers thématiques, dont les conclusions seront compilées mercredi. Ensuite, il restera huit mois au gouvernement pour rendre sa copie, c’est-à-dire une batterie de propositions attendues pour le début de l’année prochaine.

Le programme complet sur www.gouv.nc
*cet article est paru dans le quotidien, Les Nouvelles Calédoniennes du 10.04.2010
Commenter cet article