Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de Simon Loueckhote

Une fenêtre sur la Nouvelle-Calédonie : politique, santé, social, éducation, francophonie, économie

Communiqué de presse

Publié le 11 Janvier 2007 par Loueckhote Simon in Presse - Communiqués - Allocutions

de Simon LOUECKHOTE

Sénateur de la Nouvelle-Calédonie

Président du RPC

  ***********

11 janvier 2007

 

 

Comme il l'avait déjà fait, en 1999, au moment de l'examen du projet de loi sur la Polynésie Française , Simon LOUECKHOTE s'opposera au projet de loi constitutionnelle qui prévoit le gel du corps électoral pour les élections aux Assemblées de Province et au Congrès de la Nouvelle-Calédonie.

Il considère ce texte non-conforme à l'esprit et à la lettre de l'Accord de Nouméa.

A maintes reprises en 2006, il a fait connaître son opposition au gel du corps électoral, auprès de ses collègues sénateurs et des plus hautes instances nationales.

Il l'a une nouvelle fois exprimée, à Jacques CHIRAC lui-même, au cours d'un entretien que le Président lui a accordé, le 7 décembre dernier, à l'Elysée, à François BAROIN, Ministre de l'Outre-mer, le 9 janvier dernier, aux Présidents du Sénat et de l'Assemblée Nationale ainsi qu'aux Présidents du Groupe UMP des deux Chambres.

A Paris depuis le début de la semaine, Simon LOUECKHOTE a été auditionné, le lundi 8 janvier par Jean-Jacques HYEST, Président de la Commission des lois et rapporteur du texte, comme il l'avait été, le 14 novembre dernier, à l'Assemblée Nationale par Didier QUENTIN, rapporteur.

Simon LOUECKHOTE a également voté contre ce projet de loi, le mercredi 10 janvier, lors de son examen par la Commission des lois du Sénat, qu'il a rejoint à cette occasion et a réaffirmé son opposition, lors de la réunion du Groupe UMP, qui s'est tenue le même jour, en présence de Monsieur François BAROIN.

Le Sénateur, qui hier soir a été l'invité du journal « Le 18 heures » de la Chaîne Public Sénat, a rappelé sa position à ce sujet.

 

Simon LOUECKHOTE poursuit inlassablement son action puisque le 16 janvier, il participera au Sénat à la discussion sur le projet de loi constitutionnelle. Il y défendra notamment la motion qu'il a déposée, avec une cinquantaine de parlementaires, le 14 décembre dernier ainsi que plusieurs amendements.

 

Dans ce combat, les Calédoniens, qui n'ont pas été consultés, ont leur mot à dire. Vendredi 12 janvier, à 11 heures, place des Cocotiers, ils en auront l'occasion, lors de la manifestation et de la marche organisées par le Collectif composé de trois associations citoyennes pour la défense du droit de vote pour tous.

 

Le Sénateur de la Nouvelle-Calédonie remercie toutes celles et tous ceux qui, en participant à cette mobilisation, viendront soutenir son action au Sénat, contre le gel du corps électoral et feront entendre la voix de la Nouvelle-Calédonie , au sein de la République.

 

Commenter cet article

Vive la Nouvelle Calédonie 17/01/2007 03:45

Monsieur le Sénateur,
 
Compliments pour votre intervention au SENAT ce mardi 16 janvier 2007 qui restera certainement dans les grandes dates de l'Histoire de la construction de la Nouvelle Calédonie.
Espérons que vos collègues parlementaires auront le courage, de faire adopter vos divers amendements, et particulièrement celui concernant l'obligation de demander aux électeurs calédoniens de s'exprimer sur cette modification de la Constitution.
Continuez votre combat pour une Nouvelle Calédonie laissant sa pleine place à toutes les communautés, comme l'ont voulu, en leur temps les signataires historiques et particulièrement JACQUES LAFLEUR et JEAN MARIE TJIBAOU !